L’acquisition du present perfect chez deux enfants britanniques : une approche socio-cognitive du système aspecto-temporel anglais

par Laurent David

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Aliyah Morgenstern.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Études anglophones, germanophones, et européennes (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (laboratoire) depuis le 20-10-2011 .


  • Résumé

    Les travaux précédents menés en acquisition du langage soutiennent que les premières formes verbales de l’enfant sont limitées à l’expression de l’ici et maintenant (Weist, 1991). Cependant, une étude sur le développement du système verbal temporel en français (Parisse & Morgenstern, 2012) montre que l’enfant dispose d’une capacité à faire référence au passé de manière précoce, avant la production de marqueurs spécifiques dédiés à cet effet. Les études sur l’acquisition de l’aspect établissent une forte corrélation entre la production des verbes téliques et l’aspect perfectif (Shirai & Andersen, 1995), sans toutefois distinguer les marqueurs prétérit et present perfect. Slobin (1994) montre que le present perfect présente des fonctions communicatives spécifiques en lien avec l’expression du résultat et de l’expérience. À notre connaissance, aucune étude développementale de l’acquisition de ce marqueur n’a été menée jusqu’à présent. Nous nous proposons d’étudier les productions précoces de present perfect chez deux enfants britanniques dans le cadre des premiers usages des marqueurs de l’ici et maintenant et du décentrement dans le passé et de leurs valeurs dans le langage adressé à l’enfant. Nous avons mené des analyses quantitatives et qualitatives sur deux corpus longitudinaux denses d’interactions orales spontanées adulte/enfant (Tomasello, 2003). Nos résultats suggèrent que les productions précoces de present perfect résultent de la fréquence du marqueur trouvée chez l’adulte et du développement cognitif de l’enfant. L’étude des premiers usages du marqueur révèle que l’enfant s’appuie d’abord sur un état résultant visible à T0. Progressivement, l’enfant se sert de l’état résultant attaché à la production du marqueur pour verbaliser des attentes ou des intentions présupposées à T0. L’enfant demande ainsi à l’adulte de répondre à des besoins spécifiques exprimés dans la situation présente.

  • Titre traduit

    The Acquisition of the Present Perfect by two British Children : a socio-cognitive approach to the English temporal system


  • Résumé

    Previous studies in language acquisition have claimed that the verbal forms in early child language are limited to the expression of the here and now (Weist, 1991). However, a study of the verbal temporal system in French children’s speech (Parisse & Morgenstern, 2012) has shown that the children are able to refer to past events from an early age before they produce specific grammatical markers. Studies on the acquisition of aspect have established a strong correlation between the production of telic verbs and perfective aspect, without distinguishing between the present perfect and past tense. Slobin (1994) has shown that the first uses of the present perfect serve specific communicative functions that relate to the expression of result and experience. To our knowledge, no developmental study of the acquisition of the present perfect has been conducted so far. We conducted a study of how two British children use the present perfect in connection with their first uses of the markers referring to the here and now and their early productions of past tense. We examined the early uses of the markers in relation to the uses identified in the child directed speech in two dense oral corpora. Analyses based on qualitative and quantitative data were conducted on the adult and the child’s speech in the context of the interactions between the two (Tomasello, 2003). Our results suggest that the early productions of the present perfect result from the frequency of the marker found in the input and the cognitive development of the children. The study shows that they first rely on a visible resultant state in T0. Gradually, the children come to use the resultant state attached to the production of the marker to verbalise presupposed expectations or intentions in T0. By doing so, the children ask their caregivers to address specific needs that are expressed in the current situation.