Danse et société dans le Sud-Ouest de la France du XVIème au début du XIXème siècle

par Fabienne Lagrange

Projet de thèse en Arts (Histoire Théorie Pratique)

Sous la direction de Marie-Bernadette Dufourcet.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Centre d'études des mondes moderne et contemporain (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 29-11-2011 .


  • Résumé

    La danse n'a été qu'une des composantes mineures de l'histoire du théâtre en général, et pour le sud-ouest de la France à l'époque moderne, le champ est quasiment vierge. A la fois production artistique et pratique sociale, inscrites dans l'histoire des sociétés et des territoires, son étude nécessite une approche pluridisciplinaire. D'autant que les sources pertinentes ont connu une conservation aléatoire et sont éparpillées dans des fonds dispersés tant géographiquement qu'en matière de classement archivistique, le corpus est fragmentaire et sa typologie hétéroclite. Pour cette première approche diachronique à l'échelle d'un territoire (la Guyenne mais aussi le Béarn, le Pays Basque et une partie de la Gascogne de l'époque moderne) la danse sera étudiée en tant que composante essentielle de l'éducation et vecteur de sociabilité (bals et danses / ballets dits « de société »). Mais également en tant qu'activité professionnelle (métiers et conditions d'exercice, économie, législation, personnel des troupes itinérantes ou attachées à un théâtre, répertoire des ballets représentés, éléments biographiques, etc). Seront également considérés les enjeux de I’instrumentalisation de la danse par le(s) pouvoir(s), ainsi que la perception et les diverses réceptions du/des corps dansant(s). Enfin, l'on s'interrogera sur les divers modes de valorisation des résultats de ce type de recherche.

  • Titre traduit

    Dance and society in southwestern France from the 16th to the long 18th century


  • Résumé

    Dance has been one of the minor components of theater history in general, and for southwestern France in modern times, the field is almost untouched. At the same time artistic production and social practice, inscribed in the history of societies and territories, its study requires a multidisciplinary approach. Especially since the relevant sources have known a random conservation and are scattered in funds dispersed both geographically and in terms of archival classification, the corpus is fragmentary and its typology heterogeneous. For this first diachronic approach at the scale of a territory (Guyenne but also Bearn, the Basque Country and part of Gascony of the modern era) dance will be studied as an essential component of education and dancing as a vector of sociability (ballroom dancing and ballets called "de society"). But also as a professional activity (professions and conditions of exercise, economy, legislation, personnel of itinerant troops or attached to a theater, repertoire of represented ballets, biographical elements, etc.). The issues of the instrumentalization of dance by the authorities, as well as the perception and various receptions of the dancing body/(ies) will also be considered. Finally, we will examine the various ways to exploit and use the results of this type of research.