L’enseignement du français de l’hôtellerie et du tourisme dans les universités publiques kenyanes.

par Gladys Otieno

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claude Frey et de Milcah Mudeizi Chokah.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec Kenya--DAAD Scholars Association. Kenyatta University Chapter , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Recherche sur le français contemporain (Paris) (equipe de recherche) depuis le 24-11-2011 .


  • Résumé

    Cette étude se focalise sur le cadre large du français non-généraliste et plus précisément du français de spécialité visant le domaine de l’hôtellerie et du tourisme. Elle a pour objectif de montrer dans quelle mesure l’enseignement du français de l’hôtellerie et du tourisme offert dans les universités publiques kényanes répond aux besoins des apprenants. Elle prend une approche systémique centrée sur l’apprenant. Des méthodes quantitatives et qualitatives ont été employées pour le recueil des données. Une analyse des besoins des apprenants a été effectuée auprès des apprenants. Les perspectives des besoins des apprenants par différents acteurs, à savoir, les enseignants et les professionnels ont été également sollicitées. Les résultats montrent qu’il existe des besoins par rapport à tous les paramètres étudiés et que ces besoins sont transversaux plutôt que liés à la spécialité. Des recoupements des perspectives des différents acteurs des besoins des apprenants ont été notés ainsi que des divergences. Par rapport aux enseignants, ces divergences se rapportent à l’ampleur des besoins tandis que pour les professionnels, celles –ci portent sur la variété des besoins recensés. Les résultats de nos enquêtes nous montrent que l’analyse des besoins reste une pratique valable en français de spécialité et que dans un cas idéal, elle doit être centrée sur les apprenants.

  • Titre traduit

    Teaching of Hospitality and Tourism French in Public Universities in Kenya


  • Résumé

    This study focuses on the larger sphere of non-general French and more precisely on French for specific purposes targeting the hospitality and tourism sector. Its objective is to show to what extent the French for hospitality and tourism courses offered in Kenyan public universities meet the needs of learners. The study takes a learner centred systemic approach. Quantitative and qualitative data-collection methods were used. An analysis of learners’ needs was conducted with the learners. The views of different actors, namely, teachers and industry professionals were also sought. The results indicate the existence of needs in all parameters studied. These needs were mainly general in nature rather than specific to the area of specialisation. Similarities and differences were also noted in the views of the various actors. As far as the teachers are concerned, these differences pertained to the magnitude of needs noted while for the professionals, they had to do with the variety of needs identified. This study shows us that needs analysis remains a valid exercise in French for specific purposes and that such an exercise should ideally be centred on the learner.