Analyse émergentiste des pratiques enseignantes en FLES : cas de l’appropriation de l’IFADEM au Bénin Entre contextualisation, réflexivité et médiation

par Comlan Xavier Fantognon

Thèse de doctorat en Didactique

Sous la direction de Jean-Paul Narcy-Combes et de Maxime Da Cruz.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Université d'Abomey-Calavi (Bénin) , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Équipe d'accueil Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris) (equipe de recherche) depuis le 09-11-2011 .


  • Résumé

    Située au carrefour de la didactique des langues et cultures et des sciences de l’éducation, la présente thèse porte sur l’appropriation, par les enseignants du cycle primaire au Bénin, de l’Initiative Francophone pour la Formation à Distance des Maîtres (IFADEM) en tant que dispositif de formation continue, en enseignement-apprentissage du FLES. L’objectif consiste à apporter des pistes pour améliorer l’appropriation du dispositif. A partir d’un modèle théorique d’appropriation, mis en place au regard d’une approche théorique transdisciplinaire et des spécificités du contexte d’étude, doublé d’une démarche de triangulation articulant enquêtes par questionnaires, par entretiens semi-directifs, d’auto-confrontation et par observations de pratiques effectives (situantes), nous nous sommes attachés à identifier les « indicateurs » d’appropriation ainsi que les « effets » du dispositif de formation sur les « pratiques pédagogiques effectives » des enseignants. Les théories holistiques de l’apprentissage des langues et spécifiquement l’éducation bilingue, le translanguaging et les théories sur l’enseignement-apprentissage de l’oral, ont constitué un socle pour l’analyse et la compréhension de la situation de recherche. La stabilité de nos analyses, offerte par le choix d’une méthodologie par triangulation, confirme que le parcours d’appropriation est déterminé par des relations d’interdépendance entre des facteurs situationnels (contextualisation), relationnels (relation avec les pairs) et individuels (self-system, réflexivité, recul épistémologique). Elle nous permet également d’aboutir aux conclusions suivantes : les enseignants bénéficiaires de la formation IFADEM font usage de la formation de façon instrumentale, et notamment des tâches qui leurs sont proposées pour améliorer l’enseignement oral du et en français afin de faire face au plurilinguisme. Ils sont exposés à plusieurs variations d’échelle, sources de contraintes et de tensions dans leurs activités pédagogiques, et ces dernières constituent un frein à l’appropriation du dispositif. L’analyse du processus d’appropriation au regard de l’émergentisme et des systèmes complexes d’activité permet d’aboutir au fait que les tensions générées par le déploiement du dispositif IFADEM font partie intégrante du processus de transformation de ce dernier. C’est l’absence de feed-back soutenu et institutionnalisé qui constitue une entrave à l’appropriation du dispositif. Afin de réagir positivement à ces écarts et de garantir l’appropriation du dispositif, le recours à la médiation ainsi qu’à une approche par tâches constituerait une voie intermédiaire. Elle permettrait notamment au dispositif de formation IFADEM, de s’inscrire dans une démarche co-évolutive, essentielle à l’équilibre des systèmes. C’est en tenant compte de l’ensemble de ces analyses et ajustements que cette recherche aboutit à l’élaboration d’un modèle d’appropriation.

  • Titre traduit

    Emergentist analysis of teaching practises in « French as Foreign/Second Language Teaching» The case of the appropriation of the IFADEM environment in Benin


  • Résumé

    This PhD thesis, situated at the crossroads of two domains – language and culture learning and teaching and learning sciences – deals with the way Beninese primary school teachers appropriated the IFADEM programme - « Initiative Francophone pour la Formation à Distance des Maîtres » (Francophone Initiative for Distance Education of Teachers), as a lifelong education environment in the teaching and learning of « French as Foreign/Second Language Learning ». Our purpose is to suggest new avenues aimed at improving the appropriation of this education environment. Our approach is based on a theoretical model of appropriation informed by a transdisciplinary theoretical stance and by the specifics of the context under study, but also on a triangulation method mixing questionnaire surveys, semi-directive interviews, self-confrontation interviews and observations of actual practises (situating). We try to identify the « indicators » of appropriation as well as the « effects » of the education environment on the « actual pedagogical practises » of teachers. Holistic theories of language learning – and more specifically bilingual education, translanguaging and the theories on oral skills development have given a foundation to the analysis and the comprehension of the research situation. The stability of our analyses, made possible by the choice of a triangulation methodology, confirms that the appropriation paths are determined by interdependency relations between factors of situational (contextualisation), relational (relationships with peers) and individual (self-system, reflexivity, epistemological distancing) natures. It also allows us to reach the following conclusions : the teachers who benefitted from the IFADEM training use it instrumentally and more specifically use the tasks they were proposed to improve the teaching of oral skills in and of French, in order to tackle the question of plurilingualism. These teachers are faced with several scale variations which engender constraints and tensions in their pedagogical activities, thus hindering the appropriation of the education environment. The analysis of the appropriation process in the light of emergentism and of complex systems of activity leads to the conclusion that the tensions generated by the implementation of the IFADEM progamm are part and parcel of its process of transformation. The absence of institutionalised and sustained feedback is the real hindrance to the appropriation of the education environment. In order to reduce these discrepancies in a positive way and to guarantee appropriation, turning to mediation and a task-based approach would constitute a middle way. In particular, it would allow the IFADEM environment to come within the scope of a co-evolutive approach, which is essential to the balance of systems. Taking into account all these analyses and adjustments helps this research to reach the elaboration of a model of appropriation.