Contribution à l’étude de la régulation du Shadow Banking

par Domitille Dessertine

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Marc Bertonèche.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Je2478 ceros (laboratoire) depuis le 20-01-2012 .


  • Résumé

    Mon projet de thèse porte sur le secteur du « shadow banking », parfois traduit en français « banque de l’ombre », et plus précisément sur la problématique de régulation liée au shadow banking.Malgré de multiples controverses sur la définition même du terme, nous avons choisi de retenir la définition telle qu’énoncée par le Financial Stability Board (FSB) : nous entendrons le shadow banking comme le système d’intermédiation du crédit regroupant les entités et les activités hors du périmètre du système bancaire traditionnel et régulé. En outre, le sbs est un terme générique qui englobe de multiples entités, activités, infrastructures ou produits financiers ; chacun source de problématiques et de risques différents. En effet le sbs comprend les banques d’investissement, les fonds de capital-investissement, les dark pools, les fonds monétaires dynamiques, les fonds souverains, les marchés de gré à gré, les OPCVM monétaires, les plateformes alternatives d’échange, les véhicules et conduits de titrisation etc. Notre travail ici consistera à étudier des éléments spécifiques du shadow banking system, envisager le besoin de régulation qu’ils représentent, où dans certains cas, examiner l’efficacité des régulations existantes.Le shadow banking system pose une problématique de régulation dans la mesure où d’une part il constitue une source alternative majeure de liquidité et de financement ; et d’autre part, il peut être à l’origine d’un risque systémique à la fois directement et indirectement du fait de son interconnexion avec le système bancaire traditionnel. Par ailleurs, le shadow banking dispose d’un avantage comparatif fondamental par rapport au système bancaire régulé puisqu’il échappe très largement à toute forme de régulation et de supervision.


  • Pas de résumé disponible.