La défense de l'île de Chypre sous la domination franque de 1192 à 1489.

par Cécile Khalifa

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Isabelle Augé.

Thèses en préparation à Montpellier 3 en cotutelle avec l'University of Cyprus , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 , en partenariat avec Interdepartmental program in Byzantine Studies depuis le 26-10-2011 .


  • Résumé

    Cette étude a pour but de rendre compte des moyens utilisés par les dirigeants de l’île de Chypre, de 1192 à 1489, pour bâtir et renforcer leur défense, notamment par la construction d’une armée et d’un réseau de forteresses. L’armée de l’île obtint son visage définitif sous la domination franque. Elle s’est forgée à l’aune de plusieurs modèles, notamment celui de Byzance, dont elle subit encore le rayonnement bien après que Richard Cœur de Lion ait posé le pied sur l’île en 1191. L’armée obtient sa charpente définitive grâce aux croisements de plusieurs influences, comme celles des Ordres Militaires qui ont une présence dans l’île durant la domination franque. Les Templiers et l’Hôpital supervisent d’un œil bienveillant la formation de l’armée. Les actions de l’armée de Chypre, en tant que soutien des Etats Latins en Terre Sainte, seront également étudiées dans le but de démontrer son importance face aux émirats turcs, ou aux autres puissances adversaires des Etats Latins. Le visage de cette armée est aussi multiculturel, puisqu’elle est composée de troupes à pied d’autochtones, de turcoples et de chevaliers Latins. A travers un réseau dense de forteresses, la protection de l’île s’est trouvée renforcée et l’étude de ces forteresses démontrera une protection impénétrable. Le caractère insulaire est également protégé par une marine qui n’a pas été négligée par la royauté franque.


  • Pas de résumé disponible.