La communication des émotions chez l’enfant (colère, joie, tristesse) ; études de cas et confrontation de théories linguistiques

par Fazia Khaled

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Aliyah Morgenstern.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Études anglophones, germanophones, et européennes (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (equipe de recherche) depuis le 10-11-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une analyse multimodale de l’expression des émotions chez deux enfants américaines et leurs parents monolingues. Les enfants ont été filmées entre 11 mois et 3 and et 10 mois pour l’une et entre 1 an et 1 mois et 4 ans pour l’autre au cours d’interactions spontanées en milieu familial. Nous adoptons une définition du langage large car toutes les ressources sémiotiques sont à prendre en compte : ressources verbales (lexique, marqueurs grammaticaux), vocales (vocalisations), gestuelles et corporelles (gestes, expressions faciales, actions). Nous nous concentrons sur l’acquisition et le développement des marqueurs verbaux et non verbaux exprimant les émotions chez l’enfant et sur l’usage de ces marqueurs chez l’adulte. Nous montrons que des profils expressifs bien précis et distincts semblent déjà émerger chez les enfants, grandement influencés par l’input auquel ils sont exposés chaque jour. Au plan théorique, notre recherche s’inscrit dans une approche constructiviste et fonctionnaliste de la langue (Tomasello, 2003) et nous analysons les données à l’aune de la socialisation langagière, et des études sur la gestualité et les expressions faciales comme vecteurs d’informations communicationnelles. Au plan méthodologique, nous réalisons des analyses quantitatives et qualitatives afin d’éclairer les comportements propres à chaque locuteur. Après avoir exposé notre socle théorique et notre méthodologie (partie I), nous révélons nos résultats sur l’expression de trois émotions (colère, joie, et tristesse) chez les locuteurs adultes et enfants (partie II). Nos résultats suggèrent que le développement linguistique des enfants n’a pas d’incidence sur l’expression de leurs émotions, mais que l’input et les attitudes parentales jouent un rôle majeur dans l’acquisition et le développement de chaque modalité et dans la transmission de modèles expressifs.

  • Titre traduit

    Communication of emotions in children (anger, joy, sadness); Case studies and confrontation of linguistic theories


  • Résumé

    This research provides a multimodal analysis of the expression of emotion in two monolingual American children and their parents. The children were filmed in natural interactions in a family setting from the ages of 11 months to 3 years 10 months, and from 1 year 1 month to 4 years. We adopted a broad definition of language in this research which encompasses various semiotic resources – from verbal resources (lexicon and grammatical features), to nonverbal (vocalizations, facial expressions, and gestures). We focus on the children’s acquisition and development of these verbal and nonverbal markers and on how they are used by their parents. Our research shows that children develop specific and distinct communicational patterns, which are greatly influenced by the input to which they are exposed. From a theoretical perspective, our research draws from a constructivist and functionalist approach (Tomasello, 2003), and our data is analyzed in light of language socialization and of studies which have shown that facial expressions and gestures are used as communicational signals in face-to-face dialogue. Our methodology combines quantitative and qualitative methods to investigate each speaker’s verbal and nonverbal behavior when expressing emotions. Having outlined our theoretical and methodological foundation (Part I), we present our results on the expression of three emotions (happiness, sadness, and anger) in children and adults (Part II). Our research suggests that while children’s linguistic development has little impact on the richness of their emotional expression parental input and attitudes both play a crucial role in the acquisition of each modality and in the transmission of communicational patterns.