Les ḥiğāziyyāt de Šarīf al-Raḍī : étude d’un genre poétique novateur au Xe siècle

par Mortada Mohamed ali

Projet de thèse en Langues, civilisations et sociétés orientales

Sous la direction de Brigitte Foulon.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Langage et langues : description, théorisation, transmission , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 24-11-2011 .


  • Résumé

    Šarīf al-Raḍī, auteur incontournable pour qui souhaite étudier la poésie arabe à travers son histoire, peut difficilement être catalogué. En effet, bien qu’il ait profité des courant littéraire qui l’ont précédé, ce poète précoce, critique littéraire, juriste, linguiste et émir du hadj a petit à petit développé son propre genre poétique à travers les ḥiğāziyyāt, composant ainsi des poésies d’amour autour des lieux saints du pèlerinage. Cette étude visera donc dans un premier temps à comprendre ce qui fait l’originalité de ce genre en son temps pour enfin tenter de saisir la portée de l’influence des ḥiğāziyyāt sur la poésie arabe des siècles qui ont succédé à notre poète.

  • Titre traduit

    Šarīf al-Raḍī’s ḥiğāziyyāt: study of a pioneer poetic genre in the 10th century


  • Résumé

    Šarīf al-Raḍī, major writer whose work has to be studied by anyone interested in Arabic poetry throughout time, can hardly be classified. While he took advantage from past literary movements, this poet, who started writing at an early age and became a literary critic as well as a linguist, a jurist and the emir of hajj, gradually developed a new poetical genre through his ḥiğāziyyāt. He thus composed love poems that revolve around the sacred places of pilgrimage. This study aims at understanding what made this genre unique in its time before trying to grasp the scope of the ḥiğāziyyāt’s influence on Arabic poetry in the following centuries.