Crise de la famille et autonomisation de l'individu chez Mahfouz et Mauriac

par Gabriel Khairallah

Thèse de doctorat en Arabe

Sous la direction de Boutros Hallaq.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Langage et langues : description, théorisation, transmission , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 04-11-2011 .


  • Résumé

    Ce travail analyse les états de la famille et leurs rapports à l’individu dans deux romans de François Mauriac, Le Nœud de vipères et Thérèse Desqueyroux ainsi que dans la Trilogie de Naguib Mahfouz : Impasse des deux palais, Le Palais des plaisirs et Le Jardin du passé. À travers ces deux univers romanesques, qui abordent la thématique de la famille dans des circonstances bien particulières, liées à la géographie, à l’histoire et à la sociologie de l’époque, ce travail souhaite répondre aux questions suivantes : Quel est l’état de la famille dans ces romans ? Quel est la place accordée à l’individu ? Les familles décrites dans ces romans favorisent-t-elles l’émergence de l’individu comme sujet autonome, capable d’effectuer des choix personnels quitte à ce qu’elles soient en contre-courant des valeurs familiales et celles de la société ? Ou bien, l’individu devrait-il se battre et lutter contre la famille afin qu’il puisse émerger comme sujet propre et autonome ? Ainsi la première partie analysera l’état de la famille dans la trilogie de Mahfouz ; quant à la seconde elle abordera les deux romans de Mauriac. La troisième partie élaborera la comparaison entre les deux univers romanesques en croisant et en confrontant les facteurs qui interfèrent dans les deux univers familiaux : la religion, l’argent et le patrimoine et la politique (chez Mahfouz surtout).

  • Titre traduit

    Crises of the family and the empowerment of the individual at Mahfouz and Mauriac


  • Résumé

    This work analyzes the states of the family and their reports to the individual in two François Mauriac’s novels, Vioer’s tangle and Thérèse Desqueyroux as well as in the Trilogy of Naguib Mahfouz: Palace walk, Palace of desire and Sugar street. Through these two romantic universes, which approach the theme of the family on very particular circumstances, connected to the geography, in history and in the sociology of period, this work wishes to answer the following questions: what is the state of the family in these novels? What is the place granted to the individual? Families described in these novels favor the emergence of the individual as autonomous subject, capable of making personal choices even if it means that they are in countercurrent of the values. So the first part will analyze the state of the family in the trilogy of Mahfouz; as for second it will approach both novels of Mauriac. The third part will develop the comparison between both romantic universes by crossing and by confronting the factors which interfere in both family universes: the religion, the money and the heritage and the politics (at Mahfouz especially).