Les figures de la famille chez Naguib Mahfouz et chez François Mauriac.

par Gabriel Khairallah

Projet de thèse en Arabe

Sous la direction de Boutros Hallaq.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de Langage et langues : description, théorisation, transmission depuis le 04-11-2011 .


  • Résumé

    Le but de la thèse est d’analyser les rapports familiaux sous leurs divers aspects chez deux auteurs : Naguib Mahfouz et François Mauriac. L’analyse va répondre aux questions suivantes : Quelle est la nature des rapports familiaux et quels sont leurs influences sur l’évolution des personnages et par la suite sur l’intrigue de tel ou tel roman de Mahfouz ou de Mauriac ? Que révèlent les romans de Mauriac et de Mahfouz à leurs lecteurs sur la situation des familles en Egypte et dans le milieu bordelais du milieu du XXème siècle ? Et, corrélativement, en comparant ces situations telles qu’elles sont décrites dans les divers romans, peut-on dégager des valeurs familiales spécifiques à chacune des deux sociétés des deux auteurs ? Enfin, y a-t-il des constantes et des similitudes dans les deux romans sur les rapports familiaux, et, le cas échéant, peut-on évoquer une universalité des rapports familiaux ? Autrement dit, peut-on dégager des valeurs, des constantes et des rapports qui dépassent les cultures spécifiques à travers l’étude des ouvrages de deux romanciers ayant vécu dans des sociétés différentes ? Pour répondre à ces questions, les romans de chacun des deux auteurs seront analysés en se basant sur les différentes méthodes d’analyse littéraires. Ceci étant, l’analyse s’appuiera également sur les acquis de l’anthropologie, de la psychanalyse et de la sociologie de la famille. Le contexte historique et religieux de chaque auteur sera pris en compte également dans la mesure où il éclaire l’analyse. La première partie de la thèse analysera les structures familiales chez Mahfouz ; la seconde abordera la même analyse mais chez Mauriac. Quant à la troisième partie, elle abordera une analyse comparative des structures familiales chez les deux auteurs. Le but étant avant tout de comparer les différences de visions entre les deux auteurs afin de dégager, à travers elle, ce qui est spécifique à chacune des deux cultures dans les rapports familiaux ; il s’agit ensuite d’analyser cette vision afin de savoir dans quelle mesure elle est partielle et partiale et dans quelle mesure elle est inhérente à la culture de leur société respective. Les similitudes seront également étroitement analysées durant cette partie afin de tenter de savoir si certains liens et enjeux familiaux dépassent les frontières culturelles et religieuses et pourraient donc prétendre à une certaine universalité.


  • Pas de résumé disponible.