La polyphonie linguistique dans le discours de presse : le cas de "comme quoi".

par Faouzi Harrathi

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Florence Lefeuvre.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de Langage et langues : description, théorisation, transmission depuis le 17-10-2011 .


  • Résumé

    Prenant comme point de départ les théories de Bakhtine, de Ducrot et de la SCAPOLINE, nous tenterons de réaliser un développement plus approfondi de la polyphonie linguistique, développement qui mettra l’accent sur l’analyse et l’intégration des deux relations de portée et de focalisation que peuvent entretenir les marqueurs d’attitude énonciative. En effet, points de vue, voix, énonciateur, coénonciateur, locuteur, prise en charge, être discursifs, subjectivité, etc., constitueront le point de départ de notre recherche : ces derniers n’ayant pas toujours le même statut chez tous les linguistes, nous essayerons d’étudier les compatibilités et incompatibilités que représentent les études récentes sur la polyphonie linguistique, pour tenter enfin de mettre en évidence des définitions prototypiques pour ces termes. Pour ce faire, nous poserons la question de polyphonie linguistique du marqueur comme quoi, et ce pour des raisons diverses : la construction comme quoi étant délaissée, ou insuffisamment étudiée, par les grammairiens et linguistes de langue française, cette dernière n’a fait objet de recherche que pour Lefeuvre F. Comme l’objectif majeur de ce travail réside dans l’étude de la polyphonie linguistique, voire du marqueur comme quoi, nous essayerons de définir cette dernière, en démontrant dans quelle mesure ce dernier peut être objet de polyphonie, pour apporter enfin un éclairage nouveau sur l’étude de la polyphonie linguistique. Ainsi, nous illustrerons avec un corpus varié entre discours de presse écrite et discours de presse audio-visuelle.


  • Pas de résumé disponible.