Articuler projets individuels de mobilité et dispositifs didactiques en français : publics colombiens en contexte francophone

par Laura Ximena Guzman Vega

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Florence Mourlhon-Dallies.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec Équipe d'accueil Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris) (laboratoire) depuis le 08-11-2011 .


  • Résumé

    Avec l’internationalisation des institutions éducatives et des organisations professionnelles, les phénomènes de mobilité sont particulièrement dynamiques. Mais comment préparer et accompagner à la mobilité les jeunes adultes et adultes concernés quand on est enseignant de langue ? Notre recherche vise à trouver des points d’articulation entre les projets de mobilité des apprenants de FLE et leurs besoins en formation linguistique. C’est en s’intéressant aux publics qualifiés colombiens, à leurs expériences de mobilité et d’apprentissage langagier que nous avons pu tracer un itinéraire d’investigation riche en questionnements, bifurcations et choix épistémologiques. Située dans le cadre de travaux en didactique des langues et cultures, cette étude aborde la question de besoins de formation en privilégiant les dimensions subjectives de l’analyse des besoins, ce qui diffère des approches classiques utilisées pour traiter ce type de problématiques. Le choix d’une méthodologie d’enquête qualitative par entretiens individuels a été guidé par notre intérêt pour la notion de projet au sens anthropologique de Jean-Pierre Boutinet (1990, 2012), ce qui a ouvert de nouvelles perspectives pour les analyses de corpus (« CorpusEntretiens », « CorpusData », « CorpusDidactique ») envisagées dans notre travail. À la suite de ces analyses, différentes ingénieries de formation ont pu être mobilisées : l’exploitation didactique des récits conversationnels produits par nos informateurs au cours de l’entretien de recherche et la mise en application d’une approche liée à l’apprentissage sur corpus (ASC).

  • Titre traduit

    Articulating individual mobility projects and French language teaching programs : colombian language learners in francophone context


  • Résumé

    With the internationalization of academic institutions and professional organizations, social mobility phenomena are particularly dynamic. But as language teachers, how could we prepare young adults and adults for mobility? This research aims to search for the articulation axis between the mobility projects of French as a Foreign Language learners and their language teaching needs. By studying the mobility and the language learning experiences of qualified Colombian social actors, we were able to chart a research path full of deep questioning, bifurcation and different epistemological choices. Based on language didactics studies, this research analyzes the language learners’ needs by emphasizing on subjective elements. We must say that our research approach of the analysis of language learners’ needs appears to be different from classical approaches used to develop this kind of research subjects. The choice of prioritizing a qualitative methodological approach through individual interviews was guided by our interest in the notion of project proposed by Jean-Pierre Boutinet (1990, 2012), specifically his anthropological approach to project. These methodological and epistemological choices allowed us to explore different approaches for the analysis of our research corpus (“CorpusEntretiens”, “CorpusData”, “CorpusDidactique”). As a result of these analyses, different teaching engineering actions were displayed: the use of conversational stories produced by Colombian social actors participating in our interviews as pedagogical resources for the classroom and the application of a teaching approach based on “Data-driven learning” (DDL) for teaching French as a foreign language.