Le droit du travail dans la législation hébraïque

par Isaac Ben hamou

Projet de thèse en Litterature hebraîque

Sous la direction de Françoise Saquer-Sabin et de Christophe Batsch.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Cette recherche est une étude approfondie sur le droit du travail dans la législation hébraïque.On y démontre comment la Halakha a traversé l’histoire, grâce à l’intégration du droit coutumier. Les thèmes étudiés sont: le statut de l’employé, le recrutement, les différentes formes de contrat de travail, la durée du contrat de travail, la place des us et coutumes dans la loi juive, la durée légale du travail, les congés, la rémunération, le licenciement, les modifications du contrat de travail, la démission, le départ à la retraite, les indemnités, les cas de force majeure, la rupture du contrat de travail et ses conséquences, la grève, les promesses fallacieuses en cas de force majeure, la notion de hassagat gevoul : postuler pour un poste en sachant que cela risque d’entrainer le licenciement d’un salarié, les devoirs de l’employeur envers le salarié (la responsabilité de l’employeur envers la santé du salarié, le versement du salaire en son temps), les devoir du salarié envers l’employeur (respect des horaires et du matériel), les syndicats et les droits qui s’y rattachent, la notion de lifnim méchourat adin , la valeur du contrat de travail établi selon le droit français lorsque ce dernier est en opposition avec la loi juive, la place de la pratique religieuse dans le monde du travail.En partant de la Bible et du Talmud, cette étude remonte jusqu’aux commentateurs et décisionnaires contemporains afin de présenter les réponses du droit hébraïque sur les problèmes actuels tels que les limites du droit de grève et les droits de l’ouvrier face à la réalité économique.


  • Pas de résumé disponible.