Habiter en Gaule du Nord à la période romaine (Ier-IIIe siècles) : la maison au sein de l’agglomération

par Remi Auvertin

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de Javier Arce et de Xavier Deru.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Face aux quantités extrêmes de données apportées par l’archéologie préventive, la recherche consacrée au nord de la Gaule accuse un retard conséquent. L’habitat urbain romain est un domaine de recherche exemplaire : les synthèses sont incomplètes, les publications de fouilles sont peu nombreuses, et accusent des retards méthodologiques dans la manière d’appréhender ces habitats. L’étude proposée se décompose en deux temps : 1. Cette thèse vise à établir un corpus de référence, une méthodologie et des protocoles d’étude exploitables par tous les archéologues de l’urbanisme ; les applications doivent dépasser le simple cadre de la recherche fondamentale. Dans ce but, deux catalogues qualitatif et quantitatif constitueront une mise à jour exhaustive de la documentation archéologique concernant l’habitat romain urbain.2. Ce catalogue servira d’assise à une étude systématique des modes d’habitat, aussi bien d’un point de vue architectural que culturel. La maison romaine du nord de la Gaule se démarque considérablement de son homologue méditerranéen : il s’agira d’insister sur les particularismes régionaux, notamment à propos de l’organisation de l’espace.Cette étude, bien que répondant aux problématiques de l’archéologie régionale (il concerne directement l’étude de grands sites du Nord-Pas-de-Calais : Famars, Bavay, Arras) repose sur un cadre international : sont intégrés à l’aire d’étude l’Allemagne (Rhénanie), la Belgique, les Pays-Bas ; la thèse rendra ainsi accessible une documentation éparse et inédite.


  • Pas de résumé disponible.