Déesses, mortelles et animaux : le cas d'Artémis et de Déméter

par Annabelle Amory

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de Arthur Muller.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    L'interêt du sujet est contenu dans sa polyvalence puisqu'il implique des sources de nature différente, comme les textes littéraires, l'épigraphie, l'iconographie et l'archéozoologie, aussi sera t-il limité pour la thèse à deux déesses de fonctions à la fois antagonistes et complémentaires. Si Artémis représente le monde sauvage et Déméter la civilisation, elles sont en charge toutes deux des problèmes de femmes, en particulier de ce qui relève du mariage et la fécondité. L'objectif sera de répertorier et d'analyser pour chacune de ces figures leurs multiples relations aux animaux à travers leurs actions rapportées à la mythologie, mais aussi leurs attributs, ainsi que les sacrifices qui leur sont adressés et les offrandes qu'elles reçoivent. Ces deux déesses ont été choisies car au-delà de leurs différences, elles présentent chacune des rapports complémentaires à la nature. En effet, d'un côté, Artémis est la maîtresse du monde sauvage et de ceux qui le fréquentent alors de que l'autre, Déméter, pour avoir enseigné aux hommes la culture du blé, incarne la nature domestique et la civilisation. Mon but sera d'établir des associations d'animaux avec Artémis et Déméter, en tant qu'attributs permanents ou ponctuels. De plus, j'irai puiser dans les sources archéologiques pour étudier les pratiques sacrificielles dans les sanctuaires d'Artémis et Déméter, mettant en scène des mortelles et des animaux.


  • Pas de résumé disponible.