Tradition orale et migration : quitter la Plaines des Grègues pour les Bas de la Réunion

par Jean-Remy Nelson Bourgogne

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Laurence Pourchez.


  • Résumé

    Quitter la Plaine des Grègues, petit village des Hauts de la Réunion pour les Bas de l'île interroge. L'objet de la recherche vise à analyser ce qui se passe de manière générale lorsque les gens qui étaient autrefois installés à la Plaine des Grègues se déplacent vers les Bas. Qu'est-ce qui pousse ces personnes à quitter la Plaine des Grègues ? Lors de la migration vers les Bas qu'est-ce que l'on estime bon à transmettre à la nouvelle génération ? Quels sont les savoir-faire transmis ? Jusqu'à aujourd'hui, aucune étude n'a été menée sur la migration Hauts/Bas à la Réunion et plus particulièrement sur la tradition orale dans la migration intérieure. Les travaux réalisés jusqu'ici en ethnologie sur les Hauts sont ceux d'anthropologues comme Jean Benoist sur les plantes médicinales et la médecine populaire (Benoist, 1993), ou encore ceux de Christian Barat sur les contes populaires. En résumé, mon projet de thèse vise à considérer de manière générale ce qui se passe quand les gens quittent la Plaine des Grègues pour les Bas. Dans quelle mesure la migration vers les Bas influence-t-elle la tradition orale ? Je fais l'hypothèse que la migration vers les Bas entraîne un nouveau regard sur ce que l'on reçoit de ses parents. Selon moi, il y a une sélection dans ce qui est transmis. Cette sélection évolue en fonction des rencontres que l'on fait dans les Bas entraînant ainsi, ce que j'appellerai, « une orchestration nouvelle » de la tradition orale. Je fais aussi l'hypothèse que les gens quittent la Plaine des Grègues pour se rapprocher de la ville de Saint-Joseph ou encore pour les études. La migration vers la ville est due, selon moi, en priorité à la condition sociale. En effet, le chômage pousse les inactifs à rechercher un emploi dans les Bas. En ce qui concerne la méthodologie, j'utiliserai une méthode très courante en ethnologie à savoir le récit de vie. Enfin, les lectures dépasseront le cadre de l'ethnologie en introduisant des références sociologiques, historiques ou encore linguistiques.


  • Pas de résumé disponible.