Les usages de l’article français dans les interlangues d’apprenants persanophones en situation non-guidée

par Zahra Sanavi garoossi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Marie-Christine Varol.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse considère les interlangues « fossilisée » des apprenants en contexte non-guidé comme un point d’étude essentiel pour la compréhension des phénomènes complexes de contact inter-linguistique et la résolution des difficultés spécifiques de ce type d’apprenants. Elle s’attache à décrire, à partir d’un corpus établi, édité et analysé, la logique interne qui régit les transferts de la langue source (L1) de ces apprenants, le persan, vers la langue cible (L2), le français, dans le cas particulièrement complexe de la détermination des noms par l’article. Ce faisant, elle démontre l’importance prédominante des règles de la langue parlée par rapport à la langue écrite, tant dans le cas de la langue source que de la langue cible. La grammaire de l’interlangue persan / français de ces apprenants est en effet construite à partir des règles différentes du persan parlé et du français parlé. L’analyse de l’interlangue a donc supposé de faire l’analyse préalable des règles du persan parlé avant de les comparer à celles du français parlé. Ce faisant, la grammaire de ces objets linguistiques bizarres que sont les interlangues fossilisées, à priori agrammaticales, nous renseignent sur le fonctionnement discret de la langue source comme de la langue cible. On a ainsi pu établir que le point commun de la détermination nominale entre le persan parlé et le français parlé porte sur le marquage pragmatique d’une catégorie « moins défini » entre les référents définis et indéfinis.

  • Titre traduit

    The uses of the French article in the interlanguages ​​of Persian-speaking learners in unguided situation


  • Résumé

    This thesis considers the “fossilized” interlanguages ​​of learners in an unguided context as an essential point of study for the understanding of complex phenomena of inter-linguistic contact and the resolution of the specific difficulties for this category of learners. It endeavors to describe, from an established, edited and analyzed corpus, the internal logic which governs the transfers from the source language (L1) of these learners, Persian, to the target language (L2), French, in the particularly complex case of the nominal determination by use of articles. In doing so, it demonstrates the predominant importance of the rules of the spoken language over the written language, both in the case of the source language and the target language. The grammar of the Persian / French interlanguage of these learners is indeed built from the different rules of spoken Persian and spoken French. Interlanguage analysis therefore presupposed the necessity of doing prior analysis of the rules of spoken Persian before comparing them to those of spoken French. In doing so, the grammar of these bizarre linguistic objects that are fossilized interlanguages, a priori ungrammatical, informs us about the discreet functioning of the source language and of the target language. It has thus been established that the common point of the nominal determination between spoken Persian and spoken French relates to the pragmatic marking of a "less definite" category between the definite and the indefinite referent.