Otium et negotium : étude du loisir aristocratique dans l'Occident tardif (Gaule, Italie, Espagne et Afrique) de la fin du IIIe siècle au VIIe siècle ap. J.-C..

par Vincent Goncalves

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de Bernadette Cabouret.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 30-08-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse sur le loisir vise à déterminer quel juste emploi de son temps libre peut faire l’aristocrate et à analyser comment évoluent ses pratiques de distraction, dans un contexte politique et social renouvelé. Mode d’expression d’un rang autant que rite de sociabilité codifié, le loisir est bien souvent négligé dans l’étude de l’habitus aristocratique. Il revêt donc un intérêt particulier au cours de la grande transition socio-culturelle de l’Antiquité tardive en Occident (IVe-VIe s. ap. J.-C.). La disparition du cadre politique multiséculaire qu’était l’Empire romain en Occident et la coexistence d’élites aux cultures différentes supposent des variations dans la définition même de la noblesse, ainsi que des modifications dans ses modes d’expression et d’auto-représentation. Ainsi la logique d’alternance entre otium et negotium propre au nobilis romain évolue.Cette thèse, en analysant le rôle social et culturel du loisir au sein de l’aristocratie, portera un regard neuf sur les conséquences de cette rupture politique et analysera ses répercussions sous un angle nouveau. On envisagera d’abord et avant tout le IVe siècle comme dernier siècle du système de l’otium de conception classique, et le début des remises en cause induites par le christianisme et la détérioration du cadre politique et social. Le Ve siècle apparaît dès lors comme des périodes de transition et d’élaboration de nouvelles pratiques sociales. En ce sens, l’étude du loisir comme praxis nobiliaire réclame donc d’être poussée jusqu’au VIIe siècle, afin de mieux mesurer l’émergence de nouvelles normes et de dresser une synthèse de la culture du divertissement domestique dans cette « Antiquité dans le Moyen Âge ».


  • Pas de résumé disponible.