La migration des principes civilistes en droits des affaires

par Meryem Laslami

Projet de thèse en Droit privé

Sous la direction de Denis Mazeaud.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale de droit privé (Paris) depuis le 29-11-2011 .


  • Résumé

    Les choses sont en perpétuelle évolution et les règles juridiques de base doivent accompagner le mouvement. c'est ainsi que du droit civil en tant que discipline mère, nous sommes passés à une spécialisation. Notre volonté de mise en relation des différentes disciplines juridiques, aurait été mise en péril, si notre constat s’arrêtait ici c'est à dire au fait de noter que d'une part le droit civil est la discipline mère intouchable et que d'autre part, d'autres disciplines s'exaltaient devant leur immuable indépendance, mais venaient aussitôt demander le secours du droit civil lorsque malgré toute l'ingéniosité du monde moderne, ce dernier se rendait à l'évidence, et tirait révérence à l'expérience de plus de deux cent ans.Mais le triomphe d'un droit par rapport à un autre n'est pas notre souci encore moins notre objectif.Notre passion pour la comparaison nous rappelle le présent et la nécessité d'y agir, notre enthousiasme pour le droit civil vient du fait que nous sommes le pur fruit de notre histoire et que quoique nous fassions nous restons ad vitam aeternam liés au passé, quant à notre dévouement pour le droit des affaires celui-ci est issu de notre confiance en un future plus sûr et allant de paire avec les inventions des ingénieurs ou encore les différentes fluctuations de la matière financière.Nous tenterons le long de notre futur thèse de trouver un compromis entre la liberté que propose le droit des affaires et la sécurité que garantit le droit civil. Et ce, afin d'éviter de devoir passer un mauvais compromis où on échange la liberté contre la sécurité alors que les parties ont besoin de l'une comme de l'autre.


  • Pas de résumé disponible.