Les nuances institutionnelles des deux sensibilités de la droite française : 1974 - 2002

par Michaël Dromard

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Hugues Portelli.


  • Résumé

    J’aimerais étudier les nuances institutionnelles entre les deux sensibilités de la droite française, le centre droit et la droite gaulliste de 1974 à 2002. Je souhaiterais m'intéresser aux débats au sein de la droite sur la vision des institutions de la 5ème République et notamment à travers la lecture de la constitution de la 5ème République sur la conception du rôle du président de la République et des variables de la présidentialisation du régime. J'aimerais savoir si les nuances institutionnelles entre les deux sensibilités de la droite française ont recouvert leurs nuances idéologiques entre 1974 et 2002. Les droites ont eu une lecture différente de la constitution sur la volonté du président de la République de lier ou non son sort à celui de la majorité parlementaire en cas de défaite électorale lors des élections législatives de 1978, sur l’adhésion ou non à la notion de cohabitation en 1986 ou sur la remise en cause de la durée du mandat présidentiel en 2000. Je consacrerais ainsi ma recherche à étudier les véritables visions institutionnelles et convictions idéologiques des hommes politiques se reconnaissant dans ses deux sensibilités comme Jacques Chirac, Edouard Balladur, Valéry Giscard d‘Estaing ou encore Raymond Barre. Ma recherche serait fondée sur la vision d'émissions télévisées, sur la réalisation d'entretiens avec certains hommes politiques, sur un travail de recherche à travers les archives de l’UDF et du RPR et enfin des travaux parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat.


  • Pas de résumé disponible.