Les infractions contre les filles mineures

par Ellen Biedermann (Savoye)

Projet de thèse en Droit Pénal

Sous la direction de Édouard Verny.

Thèses en préparation à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme, des organisations et de la société (Rennes) depuis le 21-10-2011 .


  • Résumé

    L'étude des infractions commises à l'encontre de filles mineures permet de concilier deux domaines d'études que sont le Droit pénal et la Criminologie. En effet, l'étude du crime, du criminel et de la criminalité permet de se pencher tant sur des aspects psychologiques, sociologiques que juridiques. Le genre est un concept sociologique qui connaît une actualité médiatique et universitaire. Qu'en est-il s'agissant de l'aspect juridique de la distinction entre le genre féminin et masculin ? Peut-on distinguer les crimes et autres infractions commises à l'encontre des hommes et des femmes ?En est-il de même s'agissant des majeurs et des mineurs ? Est-il donc possible d'établir des éléments statistiques qu'ils soient juridiques ou criminologiques s'agissant de victimes identifiées comme étant de sexe féminin et mineures ? Les enfants et les femmes sont les sujets de droit les plus touchés par les infractions. L'étude de la protection internationale des droits et libertés fondamentales s'attache particulièrement à ces sujets qui font l'objet de conventions internationales et autres dispositions spécifiques tant en droit interne qu'international. Mais qu'en est-il lorsque la « femme » est un « enfant » ? Les jeunes filles sont-elles victimes de mineurs ? De majeurs ? De personnes présentant un profil criminel particulier ? Est-ce le contexte social, familial, psychologique qui influencent ces infractions ? Ce sujet permet d'entrecroiser études juridiques, psychologiques, sociologiques voire ethnologique et conduira à essayer de comprendre ce phénomène criminel que sont les infractions commises contre les filles mineures.


  • Pas de résumé disponible.