The Formation of Constitutional Rule : the Politics of Ottomanism between de jure and de facto (1908-1913)

par Baris Zeren

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Nathalie Clayer et de Zafer Toprak.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec Boǧaziçi üniversitesi (Istanbul) , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 26-11-2009 .

  • Titre traduit

    La Formation du Régime Constitutionnel : la Politique d'Ottomanisme entre de jure et de facto (1908-1913)


  • Résumé

    La présente thèse vise à étudier le fonctionnement et les résultats d'une expérience constitutionnelle orientée pour surmonter "l'ancien régime" et pour former une identité nationale ottomane par les promesses de l’état de droit et du respect des procédures parlementaires. À cet égard, l’étude se concentre sur une série des pratiques administratives et législatives au début de l'époque de Meşrutiyet entre les années 1908 et 1913. La thèse observe les processus de la promulgation et l’application des lois critiques pour créer une unification nationale, notamment la loi martiale et la loi de la conscription militaire des non-musulmanes ottomanes surtout en relation avec les réseaux politiques des Bulgares Macédoniens et Helléniques. En traçant le développement des tensions autour de ces lois à Istanbul et en Roumélie, la thèse expose les déviations dans l’interprétation de Kanun-i Esasi par les représentants des divers factions sociopolitiques, l’hétérogénéité dans les attitudes des acteurs locaux et centraux et le rôle déterminant des rivalités locales dans la formation d’un corpus juridique en particulier et une souveraineté constitutionnelle en général.


  • Résumé

    The dissertation examines the functioning of Ottoman constitutional rule born in 1908 which aimed at forming a new body politic, an Ottoman nation, on the sociopolitical structure inherited from the "old regime.” As this Ottomanism, which was officially and publicly referred as "the unity of elements" (ittihad-ı anasır), was closely related with the promise of parliamentarianism and the rule of constitutional norms, the dissertation focuses on the legislative and administrative practices starting in Spring 1909 until the outbreak of the Balkan Wars. To this end, the study follows the enactment and application phases of certain critical laws in creating such a national unification — the martial law and the law on the conscription of non-Muslims to the Ottoman army — with specific emphasis on Macedonian-Bulgarian and Hellenist political networks. Tracing the development of tensions and strategies among official and civil political actors in Istanbul and Rumelia evolving around these laws, the dissertation demonstrates deviations in the interpretation of the Kanun-ı Esasi by various representatives of sociopolitical factions, the heterogeneity of attitudes of central and local political actors, and the effective role of local struggles in the development of constitutional sovereignty.