Entre le cri de la Gorgone et les disciples de Marsyas. Les mythes de l'aulos en Grèce ancienne.

par Theodor Emil Ulieriu

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de Claude Calame et de Zoe Petre.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universitatea Bucuresti , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 07-12-2010 .


  • Résumé

    Ce projet se propose de mener une investigation systématique des mythes grecs autour de l'aulos, le double hautbois de la Grèce ancienne. Cet instrument de musique significatif pour la culture grecque se situe au centre de la pratique de la mousikē, "(l'art) des Muses", union de parole poétique, mélodie et rythme/danse qui dépasse les limites du concept européen moderne de musique. Depuis le Ve siècle av. J.-C., l'aulos devient un véhicule d'innovation dans un processus complexe de transformations qui conduisent la mousikē grecque de la mélique chorale archaïque vers la théâtrocratie et la culture du musicien-célébrité dont Platon et Aristote se sont faits les critiques les plus connus. Autour de l'aulos se tisse un répertoire très riche de récits fondateurs qui reste jusqu'à ce jour superficiellement étudié, bien que ses protagonistes - notamment Marsyas, Apollon et Athéna - font partie de l'héritage encore opératif de l'antiquité. Ce sont ces récits qui constituent l'objet de cette recherche, pris dans l'entièreté du corpus conservé et dans toutes les relations qu'ils entretiennent avec l'ensemble de la culture grecque classique et hellénistique. Cette investigation part, du côté textuel, d'un examen intégré de la relation entre mythe, mythographie et l'historiographie de la mousikē, ainsi que d'une lecture sémiotique et pragmatique de l'iconographie grecque de l'aulos.


  • Pas de résumé disponible.