Les mises en scène européennes de romain gary : filiations contemporaines

par Geneviève Roland

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Yves Baudelle et de Myriam Watthée-Delmotte.


  • Résumé

    La question européenne chez romain gary a été peu prise en considération par les spécialistes de la littérature. lorsque la critique s'y est intéressée, le point de vue adopté a plutôt été celui de la politique (larat, 1999) ou de la philosophie (audi, 2003). de manière générale, la plus grande partie des contributions littéraires consacrées à cet auteur traitent surtout de sa biographie mouvementée (bellos, 2010 ; catonné, 2010 ; anissimov, 2004 ; schoolcraft, 2002 ; bona, 1987) ou de ses multiples expériences pseudonymiques (amsellem, 2008 ; audi, 2007 ; bayard, 1990 ; pavlowitch, 1981). l'importance fédératrice de l'europe dans l'œuvre de gary est néanmoins une évidence. au travers de cette unité, voilée par la pluralité des pseudonymes et la diversité des genres, resurgissent des questions capitales pour les études littéraires comme la réception (ricœur, lotman), la posture de l'auteur et l'ethos (maingueneau, amossy, meizoz, diaz), la répétition et l'intertextualité (genette, kristeva) ou encore le plurilinguisme (bakhtine).la question de la filiation garyenne, abordée sous cet angle, constitue actuellement un vide de la critique. après avoir dégagé les différentes postures et mises en scène de romain gary par rapport à l'europe, nous tenterons d'établir une étude systématique des images et des figurations de l'europe chez cet écrivain. une fois replacées les différentes pièces de l'imaginaire européen sur l'échiquier dessiné par l'auteur, nous nous proposons d'examiner quelques nouvelles combinaisons ou actualisations adoptées par des écrivains français contemporains, qui s'inspirent directement de romain gary, soit en en faisant un personnage de fiction, soit en faisant valoir leur ‘ filiation ‘ à l'égard de l'auteur.


  • Pas de résumé disponible.