Les vêtements traditionnels des Kirghizes dans le procès de la planétarisation des différences.

par Nazira Momunbaeva

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Vincent Fourniau et de Dzhenizhbek Dzhunuzhalier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Académie des Sciences du Kirghizstan , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 10-03-2011 .


  • Résumé

    En ce qui concerne le vêtement traditionnel des kirghizes, deux tendances en relation avec la globalisation se font remarquer. la première, c'est la disparition des traditions en général, des vêtements traditionnels et de leur utilisation dans la vie pratique. la deuxième, c'est, au contraire, la renaissance des traditions et de l'utilisation d'objets traditionnels afin de renforcer l'individualité de l'éthnique. dans le cadre du présent projet, nous étudions les pertes et les renaissances comme deux moments dans un même procès de la globalisation qui sont liés l'un à l'autre. la globalisation apporte la perte des traditions, mais, en même temps, elle fait en sorte que les gens veulent montrer leur individualité ethnique. a cela s'ajoute encore un troisième élément : quand on parle de la planétarisation des différences, on pense aussi aux 'étrangers' qui font l'apprentissage des traditions étant 'exotiques' pour eux et qu'ils peuvent en partie adopter. le présent projet est localisé dans le cadre d'une 'anthropologie de l'humanité contemporaine' (galibert) et veut ainsi étudier la relation entre les traditions locales et les procès contemporains de la globalisation.


  • Pas de résumé disponible.