Le chant, le dit et l'expression épistolaire. l'individu et la communauté dans les oeuvres de guillaume de machaut, christine de pisan, les rhétoriqueurs et clément marot, 1400-1550

par Abbey Von gohren (Lewis)

Projet de thèse en Litterature médiévale

Sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet et de Mary Franklin-brown.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 22-09-2010 .


  • Résumé

    'de mettre cy nos escriptures,/autant les douces que les autres/que l'en doit appeler epistres - c'est leurs drois noms et leurs drois titres' (492-495, le voir dit). quand guillaume de machaut déclara en 1362 l'intention qu'avait son protagoniste d'incorporer plusieurs écrits divers de son œuvre épistolaire, il n'aurait jamais imaginé que son attitude inclusive deviendrait caractéristique de la fin du moyen age. en effet, ses mots annoncent l'affaiblissement de l'approche systématique du xiiie siècle qui chercha à codifier l'écriture épistolaire dans les artes dictandi. par la même occasion, la production poétique du xv siècle et de la première moitié du xvie témoigne d'une ambiguïté à l'égard des genres épistolaires. nous observons une pléthore de poèmes à cette époque, divers en forme et style, mais identiques en titre. les poètes de cette période eurent aussi recours à plusieurs modes - le débat, le jugement, le dit - pour mettre en scène la transmission d'un message entre l'auteur et ses destinataires. l'épître aux xve et xvie siècles se révèlent donc comme un phénomène qui s'accommode mal d'une définition limitée. afin de poursuivre cette problématique, nous proposons deux approches complémentaires. dans un premier temps, nous développerons la distinction que fait paul zumthor entre le 'chant' et le 'dit' en constatant que les vers épistolaires mettent ces deux valeurs en tension. deuxièmement, puisque l'épître rend possible la communication, il sera question de la représentation de l'individu dans une communauté. or, nous concevons l'épître comme une jonction entre deux axes de chant-dit et individu-communauté. la géométrie variable de ce schéma nous offrira un aperçu distinctif des textes épistolaires de guillaume de machaut, christine de pisan, guillaume de crétin et clément marot.


  • Pas de résumé disponible.