Médicaliser au féminin : quand la médecine occidentale rencontre la maternité en Chine du Sud, 1879-1938

par Kim Girouard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Christian Henriot et de Laurence Monnais.

Thèses en préparation à Lyon en cotutelle avec l'Université de Montréal , dans le cadre de École doctorale Histoire, géographie, aménagement, urbanisme, archéologie, sciences politiques, sociologie, anthropologie (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Dans le but d’apporter une pierre à l’édifice des connaissances entourant l’histoire de la médicalisation de la maternité et en affirmant la pertinence d’écrire cette histoire au féminin, cette thèse propose d’examiner les prémices de ce phénomène dans la province méridionale chinoise du Guangdong. Ce point focal bien délimité, qui a pour but de mettre en lumière les manifestations locales de ce processus, fait non seulement contrepoids à la trajectoire qu’emprunte la prise en charge médicale des mères dans les pays occidentaux, mais également aux réformes de santé mises en place tardivement et de façon limitée à l’échelle de la Chine. Sans pour autant occulter les hommes du récit, cette analyse porte une attention particulière au rôle qui y ont tenu les femmes, puisque dans cette région du monde, en raison notamment de la norme sociale de la ségrégation sexuelle, elles ont été les actrices de premier plan de ce processus historique. Les différentes intervenantes médico-sanitaires, missionnaires et chinoises, tant médecins, infirmières, aides-soignantes que sages-femmes formées à l’occidentale, ont non seulement été des fournisseuses de soins indispensables, elles ont aussi été les principales détentrices, productrices et courroie de transmission du savoir médical entourant la santé maternelle et infantile. De plus, les femmes du Guangdong, autant comme médicalisatrices que comme médicalisées, en offrant notamment des résistances ou des alternatives aux modèles occidentaux, ont d'autant plus participé à la médicalisation de la maternité, qu'elles en ont négocié et remodelé les termes selon leurs propres repères socioculturels.


  • Pas de résumé disponible.