La représentation de la ville dans les littératures française et espagnole du moyen age.

par Laetitia Frot

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Jacqueline Cerquiglini-Toulet et de Eugenia Popeanga chelaru.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 17-12-2010 .


  • Résumé

    L'essor des villes et le développement de la littérature en langue vulgaire sont deux phénomènes significatifs du moyen age. qu'il s'agisse des récits de croisade, de l'évocation de jérusalem, constantinople ou saint jacques de compostelle, la ville exerce une fascination. elle est 'ville-femme' à capturer pour les chevaliers, attire par sa richesse, est lieu de repos, de sociabilité, l'endroit où se dessinent les modifications de la société, lieu des enjeux sociaux. la conception théologique de la ville opère aussi une distinction entre l'homme de la ville et celui de la campagne, oppose la civilité à la rusticité. il s'agit donc d'étudier l'enjeu littéraire que constituent les villes dans les littératures française et espagnole du moyen-age. l'imaginaire littéraire de la ville prend-il en charge une fonction particulière, de même que les jardins et les vergers constituent un locus amoenus de la littérature médiévale? quel est son rôle face aux mythologies de la nature domestiquée, de la forêt sauvage? notre étude pourrait s'orienter sur les villes emblématiques de l'époque, saint jacques de compostelle, rome, constantinople, jérusalem, afin de voir si elles fonctionnent comme fantasmes, mais il faudrait aussi s'attarder sur des villes qui font l'objet de descriptions de scènes populaires, de tavernes, de foires. le traitement qui en est fait révèle-t-il une fonction nouvelle de la ville dans la littérature? le corpus à déterminer pourrait recouvrir des œuvres de genres différents : récits historiques ou de fictions, récits de voyage, œuvres de théâtre, ouvrages à caractère édifiant. il faudra préciser les limites du sujet : choisir des villes, des dates et des œuvres.


  • Pas de résumé disponible.