L'illyrie napoleonienne de 1805 a 1815.

par Elsa Cori

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Olivier Faron et de Nanad Ivic.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 25-10-2010 .


  • Résumé

    L'étude de l'illyrie napoléonienne s'intéresse aux régions de haute-carinthie, de carniole, de trieste et de la croatie, au sud de la save. napoléon obtient, à la paix de presbourg de 1805, venise et les anciennes possessions vénitiennes : l'istrie et la dalmatie. la république indépendante de raguse (dubrovnik) ayant été renversée par la grande armée, la france créa, après la paix de vienne en 1809, les provinces illyriennes, réel territoire français dans les actuelles slovénie et croatie. le but de ce sujet est d'étudier de manière très élargie l'illyrie sous la domination napoléonienne de 1805 à 1815, de l'arrivée des français dans la région jusqu'à la reprise des lieux par les autrichiens et leur ministre des affaires étrangères, metternich. il est nécessaire dans le traitement d'un tel sujet de regrouper les archives françaises, croates et slovènes mais aussi une partie des fonds monténégrins, italiens et autrichiens, et ce, afin de comprendre l'utilité de ces contrées pour napoléon et l'apport des français dans la vie de l'illyrie et des illyriens. en se concentrant sur la gestion administrative et diplomatique de l'illyrie napoléonienne, seront également traités les sphères politique, économique et militaire. il s'agit aussi d'exploiter l'évolution des différentes sociétés présentes dans l'illyrie de l'époque en essayant notamment d'évaluer la propagation des idées révolutionnaires française et d'analyser l'entente entre les différents groupes d'habitants - dalmates, slovènes, citoyens de la république de raguse, istriens, etc. - de la région. en outre, l'étude plus précise des personnalités qui ont occupé les plus hautes fonctions au sein de l'illyrie napoléonienne servira à la compréhension des différentes étapes dans le gestion du territoire. il sera question, enfin, de comparer les méthodes françaises à celles des autrichiens qui reprennent possession de l'illyrie en 1814.


  • Pas de résumé disponible.