Le pouvoir et les mystiques en syrie et en egypte de 1156 a 1275 : etude sur la politique des princes et des sultans a l'egard des soufis

par Motia Zouihal

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Jean-michel Mouton.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 14-11-2006 .


  • Résumé

    Ce sujet cherche à étudier les rapports entre les mystiques andalous et maghrébins et les gouvernants de ces régions de l'orient musulman pendant le xiii ème siècle et le début du xiv ème siècle. a partir des sources biographiques, hagiographiques et les monographies médiévales, nous essayons de répondre à la question suivante : au-delà d'une présence religieuse assez remarquable, quel était le rôle de ces mystiques, originaires d'al-andalus et du maghreb, dans la vie politique en egypte, en syrie et au hijãz ? autrement dit, étaient-ils aussi influents dans le domaine politique que dans le domaine religieux, sachant que ces deux domaines se rencontrent très fréquemment dans l'histoire de l'islam. la période choisie est cruellement importante car elle correspond à la fois au départ massif des andalous vers l'orient, à cause de la 'reconquesta', et à l'arrivée des ayyubides et puis des mamelouks au pouvoir en égypte et en syrie. les deux dynasties, s'intéressant particulièrement à cette population, souffraient du manque de crédibilité dans leur pratique du pouvoir.


  • Pas de résumé disponible.