Les pratiques touristiques de la Communauté Transnationale Béninoise dans son pays d’origine

par Agbachi noé Worou

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Duhamel.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) , en partenariat avec Espaces et sociétés (ESO-Angers), Laboratoire, Laboratoire (laboratoire) depuis le 10-12-2009 .


  • Résumé

    Les citoyens béninois qu'ils résident sur le territoire national ou à l'extérieur, ont toujours été en marge des politiques de mise en tourisme. L'essentiel des efforts est axé sur la clientèle internationale, pour des résultats qui restent très mitigés. Cette approche, assez classique dans les pays subsahariens, perpétue, d'une certaine manière, un schéma bien connu qui astreignait les territoires anciennement coloniaux à produire pour satisfaire exclusivement les besoins de la métropole. Luttant à contre-courant de cette logique, notre réflexion ambitionne de mettre en évidence le rôle de la Communauté Transnationale du Bénin dans le développement touristique du pays. Ce rôle est analysé à plusieurs niveaux. Il s'agit de considérer les mobilités touristiques des membres de cette communauté vers le pays d'origine. Ces mobilités sont analysées du point de vue de leur structuration, de leur périodicité et de leurs fréquences mais également des pratiques touristiques y afférentes et des lieux fréquentés. En outre, sont abordés des aspects liés à la perception de ces mobilités par les principaux intéressés et par les acteurs locaux. Ce qui soulève en filigrane la question de l'existence d'une offre spécifique ciblant cette clientèle. Si une telle offre existe, quel est son contenu mais également le mode opératoire des acteurs impliqués ? Dans le cas contraire, il serait utile de s’intéresser aux facteurs qui en inhibent l’élaboration. Au final, ce travail participe à nourrir la réflexion sur l'accès au tourisme des pays émergents et à montrer que l'Afrique subsaharienne, à son échelle, participe à la mondialisation de la pratique touristique.

  • Titre traduit

    Tourism practices of the Benenese Transnational Community in his home country


  • Résumé

    Beninese people, living in their home country or abroad, have always been on the margins of tourism development policies. Most efforts focus on international tourists, particularly Europeans and Americans, for an outcome that is extremely uncertain. This approach which is rather conventional and common in most sub-Saharan countries, perpetuates into some extent, a well-known pattern which forced former colonial territories to produce in order to exclusively meet the needs of their metropolis. Fighting against that established policy of the National Tourism Administration, this work aims to highlight the role of the Benin Transnational Community in their home country tourism development. It’s a question of taking into account the tourist mobilities of these communities to their home country. These tourist motilities are analysed from the point of view of their structure, their periodicity and their frequency as well as the linked tourism practices and the tourist visited places. Furthermore, we dealed with other aspects related to the perception of these tourist mobilities by both the main concerned people and the local ones. This raises implicitly the question of the need of a specific supply to meet the expectations of this clientele. If such a supply does exist, what is it made of? And how does it work? Otherwise, it would be interesting to focus on what prevent its development. Finally, this study takes part in the debate on the access to tourism in emerging countries and also shows how sub-Saharan African countries take part into the globalisation of tourism practice.