Sociologie des temporalités et des asymétries masculin/féminin dans l'Assistance Médicale à la Procréation : le cas de l'infertilité féminine

par Manon Vialle

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Irène Théry.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 15-12-2010 .


  • Résumé

    L’étude de l’assistance médicale à la procréation (AMP) apparaît comme étant un excellent révélateur de la place et des rôles qu’occupent les hommes et les femmes dans la conception d’un enfant. En s’intéressant aux asymétries masculin/féminin dans un parcours d’AMP, notamment au regard des limites d’accès qui sont fixées aux hommes et aux femmes et de la question de l’infertilité liée à l’âge, nous souhaitons mettre ainsi en question une problématique qui n’est pas nouvelle mais dont les traits s’accentuent au fur et à mesure du temps, liée à l’allongement de l’espérance de vie et au recul de l’âge à la maternité face à la fixité de l’espérance procréative féminine : le paradoxe de l’âge créant une forme nouvelle d’infertilité et incitant donc à avoir recours à l’AMP, alors même que l’âge est aussi ce qui empêche légalement d’y accéder selon nos lois car nous avons plus ou moins calqué les règles de l’AMP sur la « nature » et ses temporalités.


  • Pas de résumé disponible.