De la transmission inconsciente à la répétition aliénante entre mère et fille dans la clinique de l'inceste

par Mariana Valerio orlandi

Projet de thèse en Psychanalyse

Sous la direction de Markos Zafiropoulos.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 09-12-2010 .


  • Résumé

    Les recherches actuelles en psychanalyse s'intéressent à la conflictualité dans la relation mère et fille dans le contexte dit normal. toutefois, peu d'études sont centrées spécifiquement sur cette relation mère et fille dans le contexte de l'inceste. afin d'échapper au lieu commun qui consiste à considérer la mère comme coupable ou complice, nous proposons d'examiner cette relation à travers la clinique psychanalytique transculturelle. nous tenterons d'analyser en profondeur les racines de la mise en acte violente quand ces mères ‘défaillent' dans leur fonction protectrice, perturbant ainsi la relation mère et fille d'une manière encore plus ‘ravageant', si tant est que le terme lacanien de ‘ravage' insiste sur le caractère foncièrement conflictuelle de cette relation au plan inconscient. ainsi, la présente thèse examine ce qu'il y a derrière le manque de cette fonction maternelle, dans le contexte de l'inceste père-fille. a travers la clinique psychanalytique recueillie dans différents cultures, on cherchera à mettre en évidence les éléments sur lesquels il serait possible de penser un axe d'intervention clinique susceptible d'entraver la transmission psychique du mauvais héritage de l'inceste entre les générations de femmes. mots-clés : relation mère-fille, inceste, violence maternelle, psychanalyse, transmission psychique inconsciente


  • Pas de résumé disponible.