La traduction de poésie française dans des revues argentines (1997-2007)

par Santiago Venturini

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Jean Lecointe.

Thèses en préparation à Poitiers depuis le 07-01-2011 .


  • Résumé

    Ce projet cherche à analyser le phénomène de la traduction de poésie en langue française dans un ensemble de revues de poésie publiées en argentine tout au long d'une décennie:1997-2007. au milieu des années 90 apparaît à l'intérieur du champ culturel argentin un ensemble de revues de poésie qui font de la traduction une pratique fondamentale de son projet éditorial:(barataria,1993; el jabali,1993; tokonoma,1994; tsé-tsé,1994-95; fénix,1997; el banquete,1997; hablar de poesia,1999; la percera,2000; abyssinia,1999-2001), lesquelles sont éditées à côté d'autres revues avec une trajectoire plus longue (la danza del raton,1981; diario de poesia,1986). cette recherche ne vise qu'aux revues qui publient de la poésie française en vesion bilingue (français/espagnol), car une de ses hypothèses est que la présence du texte étranger a un effet sur le lecteur (qui entreprend un vrai travail comparatif entre le texte étranger et la traduction) (frank in baker 1998:13) et sur les stratégies de traduction déployées par les traducteurs. en ce sens, on travaillera surtout avec diario de poesia (buenos aires,1986),ilablar de poesia (buenos aires,1999)et fénix (cordoba,1997). le choix de ces trois revues obéit aussi à la périodicité soutenue tout au long de la période de travail choisie(1997-2007). dans les revues déjà mentionnées, la traduction de poésie en langue française est liée à deux opérations majeures: a) la sélection: une opération critique qui cherche des auteurs déjà légitimés par la critique littéraire argentine, ou importe des nouveaux auteurs à travers la configuration d'un discours critique qui justifie l'acte d'importation; et b) la récriture du texte poétique étranger, qui fait appel à différentes stratégies de traduction et représentations (des limites de la traduction, de l'identité du poème).


  • Pas de résumé disponible.