Penser l'autonomie dans le cadre d'une philosophie des normes : politiques des marges à partir de foucault, deleuze-guattari et butler.

par Céline Van caillie

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Guillaume Le blanc.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 depuis le 30-11-2010 .


  • Résumé

    L'enjeu de notre recherche consiste a interroger et a resignifier le concept d'autonomie au sein d'une philosophie des normes. notre question de depart est la suivante: qu'advient-il de l'autonomie individuelle et collective lorsque le sujet est pense comme un effet des relations de pouvoir (foucault)? s'il n'existe aucune exteriorite au pouvoir et si les sujets sont toujours assujettis (regules et constitues) par les normes, l'autonomie ne peut plus etre comprise sous les termes d'une liberation ou d'une restauration d'un sujet inconditionne affranchi de tout pouvoir. nous proposons des lors d'envisager l'autonomie, non pas comme pratique qui consisterait a se situer hors de tout pouvoir, mais comme modification immanente aux processus normatifs, via ce que nous conceptualiserons comme une 'experimentation de la marge'; dans ce cadre, nostre reflexion s'appuiera essentiellement sur les travaux de foucault, deleuze-guattari et butler. et, il nous importera, au cours de cette recherche, de montrer comment l'experimentation subjective des marges s'ouvre sur des perspecives politiques plus lqrges, et d'operer ainsi le passage d'une 'analytique du pouvoir' a une 'politique des marges'.


  • Pas de résumé disponible.