Mode production et style filmique du cinéma français des années 1950. contribution à une histoire technologique du cinéma français et tentative d'approche de la 'qualité française'.

par Guillaume Vernet

Projet de thèse en Études cinématographiques et audiovisuel

Sous la direction de Laurent Le Forestier.

Thèses en préparation à Rennes 2 depuis le 16-11-2009 .


  • Résumé

    Quantité d'ouvrages et d'articles consacrés au cinéma français de la période qui va de la libération, à partir de 1944, à l'émergence de la dite 'nouvelle vague' aux alentours de 1957-1958, utilisent cette notion floue et extensible qu'est la 'qualité française'. dans ces études, une définition de cette 'qualité' est rarement tentée, et cela jusque dans les publications les plus récentes. face à cette notion, qui n'est pas opératoire, deux solutions s'offrent aux chercheurs : soit on l'abandonne, soit on s'en distancie, on l'interroge, on essaie de lui donner du sens et pourquoi pas de l'historiciser. c'est l'une des ambitions qui guident cette recherche qui propose de s'interroger sur cette notion de 'qualité française' en examinant les multiples intrications que suppose cette qualification. pour ce faire, sera étudié prioritairement le mode de production des films réalisés à cette période, un mode de production très hiérarchisé, fondé a priori sur la prééminence des techniciens et des moyens techniques. seront ensuite analysées les 'conséquences' esthétiques de ce mode de production sur les films produits. comment, en fait, celui-ci a déterminé un style filmique, le style filmique d'une époque. l'approche privilégiée sera de penser l'impact des techniciens, des techniques à disposition et de leurs usages dans le mode de production du cinéma français de cette période.


  • Pas de résumé disponible.