Putuoshan, l’île (de) Guanyin : les facettes sociologiques d’un pèlerinage dans la Chine contemporaine

par Claire Vidal

Projet de thèse en Ethnologie

Sous la direction de Brigitte Baptandier Berthier.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative (Nanterre) (laboratoire) depuis le 23-09-2009 .


  • Résumé

    L’île du Putuoshan (archipel de Zhoushan, Zhejiang) accueille chaque année des dizaines de milliers de voyageurs venus de toute l’Asie pour rendre un culte au bodhisattva de la compassion Guanyin, dans l’espoir de bénéficier de ses faveurs, d’obtenir des réponses miraculeuses et d’assister à une manifestation divine. Haut-lieu bouddhique depuis le Xe siècle, le Putuoshan est au cœur de projets de développement initiés à la fin de la Révolution Culturelle qui visent à transformer les paysages et les pratiques de pèlerinage. Ces mutations ont reconfiguré le champ religieux local lequel intègre désormais une pluralité d’acteurs, avec chacun leurs objectifs et leurs stratégies ; ainsi les communautés monastiques cherchent à accroître l’influence du site, une ambition partagée par les autorités politiques qui encouragent également les initiatives touristiques des entreprises privées et des administrations en charge de la culture, tout en opérant, comme il est de mise partout en Chine, un contrôle sur les activités des temples. Microcosme insulaire, le Putuoshan est un espace où se croisent nombre de personnes qui projettent sur l’île de Guanyin leurs propres visions du lieu. Elles les façonnent à partir des récits mythologiques et des discours relayés par les media bouddhiques et la littérature touristique, qui font du site, un lieu à la fois dans et hors du monde. Avec leur savoir-faire et leur savoir-être bouddhistes, ils inventent leur pèlerinage et leur relation à Guanyin dont la présence leur est tantôt suggérée, donnée à voir, mise en scène à travers différents dispositifs. Se rendre sur l’île (de) Guanyin, c’est ainsi « faire l’expérience » de Guanyin, un bodhisattva aux multiples facettes, capable de prendre toutes sortes de formes et de faire des miracles. À partir d’enquêtes de terrain et de l’analyse des matériaux édités localement, cette thèse propose d’analyser dans une perspective anthropologique, la combinaison des différents aspects religieux, économiques, politiques et sociaux qui fondent le site et son pèlerinage.

  • Titre traduit

    Putuoshan, Island (of) Guanyin : sociological facets of pilgrimage in contemporary China


  • Résumé

    Putuoshan Island (Zhoushan archipelago, Zhejiang) welcomes every year thousands of travelers coming from all over Asia to worship Guanyin, the Bodhisattva of Compassion, and to express their wishes to be blessed, to receive miraculous responses and to see divine manifestations. Well known as a major Buddhist site since the tenth century, Putuoshan is by now the focus of many development projects, initiated at the end of the Cultural Revolution, that aim to transform the landscapes and to change the pilgrimage’s practices. These changes have reconfigured the local religious field that includes a plurality of actors each of them having their own goals and strategies. The monastic communities seek to increase the influence of the site; a goal that is shared by the political authorities, that encourage also the touristic initiatives taken by private companies, and by administrations in charge of cultural affairs. Of course, by the while, they mean to control the temples’ activities, as they do everywhere in China. Many different people project their own visions of the place onto Putuoshan, this insular microcosm, the island of Guanyin. They shape them by listening to the mythological narratives and discourses relayed by Buddhist media, as well as by reading the tourist literature that make the site become a place both in and out of the world. With their knowledge of Buddhist practices, they invent their own pilgrimage and their own relationship to Guanyin, whose presence is sometimes suggested, sometimes showed to them, or even staged through various theatrical sets. So that going to the island of Guanyin is properly to ”experience” Guanyin, this multifaceted bodhisattva able to take any existing form and performing miracles and marvels. Based on an ethnographic fieldwork research and on the analysis of local publications, this thesis means to analyze from an anthropological perspective, the various religious, economic, political and social aspects, that shape the site and its pilgrimage.