The dynamics of informality and its implications for a new economic political order

par Thanh Thuy Vu

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Deffains.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Umr7235 (laboratoire) depuis le 17-12-2008 .

  • Titre traduit

    La dynamique de l'informalité et ses implications pour un nouvel ordre politico-économique


  • Résumé

    La présente thèse explore la dynamique des institutions informelles dans la gouvernance nationale et mondiale et l'ajustement de l'ordre politico-économique, dans un pays en transition et à l'échelle mondiale dans un contexte de crise financière internationale, en utilisant l'approche institutionnelle comparative. Elle adopte le point de vue de la nouvelle économie institutionnelle (New Institutional Economics - NIE) afin d'étudier comment différentes formes de gouvernance, notamment les mécanismes de gouvernance informels, émergent et fonctionnent dans diverses circonstances. Le chapitre deux fournit la preuve de la prédominance des relations accommodante et concurrente entre les systèmes de fourniture de services publics et d'ordre public, qui sont formellement et informellement décentralisés dans soixante-quatre provinces vietnamiennes. Notre analyse de l’«informalité» dans le chapitre trois soutient l'argument selon lequel les mécanismes formels ne sont pas suffisants pour inciter les acteurs publics à assumer leur pleine responsabilité, mais doivent être accompagnés de ceux informels pour combler les déficits de responsabilité du système formel. L'analyse empirique de quarante-cinq pays développés et en développement dans le chapitre quatre découvre que la non-congruence institutionnelle, en général, a un effet complémentaire sur la taille de l'économie informelle, mais agit comme un substitut dans les pays qui ont un faible niveau de non-congruence, une bonne gouvernance de la corruption, ou une grande pro-activité dans la prise d'initiatives visant à réduire l'écart de perception de la légitimité des activités économiques informelles.


  • Résumé

    This dissertation explores the dynamics of informal institutions in national and global governance and the adjustment of the economic political order in a transition country as well as on the global scale after two recent global financial crises, using the comparative institutional approach. It adopts the perspective of the New Institutional Economics (NIE) to study how alternative forms of governance, particularly, informal mechanisms of governance, emerge and work in various circumstances. Chapter two provides evidence to the prevalence of the accommodating and competing relationships between the formally and informally decentralized systems of providing public services and public order in 64 provinces in Vietnam. Our “informality” analysis in chapter three has supported the argument that formal mechanisms alone are not sufficient to create incentives for public actors to make private efforts to full accountability, but needs accompanying with other informal ones to fill in accountability deficits of the formal system. The empirical analysis of 45 developed and developing countries in chapter four finds that institutional incongruence, in general, has a complementary effect on the size of the informal economy, but acts as a substitute in those countries that have a low level of incongruence, good governance of corruption, or high proactivity in taking initiatives to minimize the perception gap about the legitimacy of informal economic activities.