La question de l'ontologie fondamentale chez martin heidegger

par Thierry Viana

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Didier Franck.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 19-11-2008 .


  • Résumé

    Qu'est-ce que l'ontologie fondamentale chez heidegger ? ''(...) l'ontologie fondamentale, d'où seulement peuvent jaillir toutes les autres ontologies, doit (...) être nécessairement cherchée dans l'analytique existentiale du dasein ''(sein und zeit, 13). c'est que le fondamental dans cette ontologie se comprend à la lumière de la question du fundamentum inconcussum veritatis. pour le nommer, heidegger n'emploie pas ''grund'' mais ''fundamental'', en rattachant de manière à peine voilée le fondamental au fundamentum inconcussum veritatis. la question de l'ontologie fondamentale ne devrait donc pas se poser. et pourtant elle se pose. car le fondamental dans cette ontologie se comprend aussi à la lumière de la distinction de la question directrice de la pensée occidentale et de sa question fondamentale. la première porte sur la vérité de l'étant : si elle réside dans l'être, quel est cet être ? c'est à elle qu'ont toujours tenté de répondre les ontologies traditionnelles. quelles que soient les réponses, ces ontologies ont toujours tenu pour évident que le sens de l'être est la présence constante. mais n'est-il pas la simple présence sans la constance ? par référence à l'évidence fondamentale de la pensée occidentale, sa question fondamentale porte sur la vérité de l'être : si elle réside dans le sens de l'être, quel est ce sens ? c'est à cette question que tente de répondre l'ontologie fondamentale, selon le chemin qui mène de l'analytique existentiale du dasein à l'analytique temporale de l'être /...


  • Pas de résumé disponible.