Essais sur les défaillances des marchés politiques et les élections dans les pays en développement – Une contribution à la nouvelle économie politique

par Clémence Vergne

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Combes.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux défaillances des marchés politiques dans les pays en développement. Nous explorons l’idée selon laquelle les élections, institution centrale de la démocratie, ne peuvent pleinement jouer leurs rôles dans les pays en développement. Cette thèse s’articule autour de quatre essais. Le chapitre 1 présente une revue critique de la littérature soulignant les mécanismes via lesquels les imperfections des marchés politiques limitent le rôle des élections en tant que vecteur assurant la responsabilisation des gouvernements. Le chapitre 2 propose d’aller au-delà des modèles classiques de cycles politico-budgétaires afin de mettre en lumière les modifications de l’allocation des dépenses publiques en périodes préélectorales. Les résultats suggèrent que les gouvernements au pouvoir manipulent l’allocation des dépenses publiques à des fins électorales en augmentant les dépenses courantes au détriment des dépenses en capital. Le chapitre 3 porte sur l’effet des médias sur la participation des électeurs lors des élections nationales. Les estimations indiquent que la pénétration des médias, mesurée par la possession d’un poste de radio, ainsi que la liberté des médias sont positivement liées avec la participation électorale. Le dernier chapitre s’intéresse à l’effet de l’aide internationale sur la probabilité de réélection des dirigeants politiques dans les pays bénéficiaires. Il révèle que l’aide exerce un effet positif et significatif sur la probabilité de réélection des gouvernements au pouvoir.


  • Résumé

    This dissertation investigates political market failures in developing countries. We deal with the idea that elections, the core institution of democracy, cannot fully perform their functions in developing countries. This thesis revolves around four essays. Chapter 1 offers a critical review of the literature highlighting the mechanisms though witch political market imperfections undermine the role of elections in guaranteeing accountable and responsive governments. Chapter 2 moves beyond traditional political budget cycles models to shed light on changes in the allocation of public expenditures in pre-electoral periods. Results suggest that incumbents manipulate the allocation of public expenditures for electoral purposes increasing current expenditures at the expense of capital spending. Chapter 3 deals with the effect of mass media on national voter turnout. Estimations suggest that media penetration, measured by radio ownership, as well as media freedom are positively associated with electoral participation. The last chapter investigates whether foreign aid affects re-election probabilities of political leaders in recipient countries. It reveals that aid flows have a positive and significant impact on the incumbent’s probability of re-election.