Liberté et dépendance sur Internet, chez les dissidents ouzbékistanais. Perspective antrropologique.

par Dilorom Usmonova

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Monique Sélim.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 29-11-2010 .


  • Résumé

    Dans le mémoire de Master 2 que je viens de soutenir, je me suis intéressée à l'étude de l'usage contestataire d'Internet par les dissidents ouzbékistanais. Le projet de recherches que je présente pour une thèse de doctorat s'inscrit dans le prolongement de ce travail. Si mon mémoire de Master 2 était axé sur l'usage d'Internet par les dissidents ouzbékistanais, dans le cadre de ma thèse je souhaiterais me pencher plus sur les parcours personnels des dissidents ouzbékistanais, ceci afin de retracer leurs trajectoires sociales et comprendre les raisons qui les ont poussés vers la voie de la dissidence, les contraignant à l'exil. La problématique de cette thèse, donc, sera centrée sur les représentations que les dissidents en exil se font d'eux-mêmes, de leur statut de dissident, de leur exil, et sur leur vision des normes occidentales. Comment ils articulent leur double position d'exilé par rapport à leur pays d'origine et de réfugié par rapport à leur pays d'accueil? Dans cette optique, je cherche à savoir comment Internet répond aux préoccupations de reconstruction de la communication sociale, et aborder par conséquent les nombreuses questions que cet usage d'Internet soulève. Mon enquête portera sur les dissidents politiques qui vivent dans des pays occidentaux, notamment la France, l'Allemagne, la Suède et les États-Unis.


  • Pas de résumé disponible.