La révolution des Alcatraces : genre, pouvoir et système normatif indien dans le contexte contemporain d'Oaxaca

par Roque Urbieta Hernandez

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Carmen Salazar-Soler.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 19-11-2010 .


  • Résumé

    Notre projet de recherche, au travers d'études de la participation politique citoyenne des femmes, dans les communautés indigènes d'oaxaca (mexique), se propose de réfléchir à la dynamique entre le politique et le culturel, dans une société latino-américaine multiethnique. l'exclusion de la femme en tant que citoyenne dans les communautés indigènes régies par le systèmes des us et coutumes, dans l'état d'oaxaca, est due au fait que ce dit code électoral a été établi sans tenir compte de son implication dans le débat politique-culturel. ainsi, jusqu'à aujourd'hui, le terme de femme n'existe pas dans le code des us et coutumes de certaines communautés indigènes. pour résumer, nous dirons que cette forme d'exclusion de la femme indigène dans l'état d'oaxaca, est due à la façon dont furent rédigés les codes et les normes de l'identité culturelle et sociale à l'intérieur même des communautés.


  • Pas de résumé disponible.