Essai sur les droits des animaux.

par Enrique Utria

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Jean-Pierre Cléro.

Thèses en préparation à Rouen depuis le 18-01-2007 .


  • Résumé

    Plus de 48 milliards d'animaux sont tués pour l'alimentation humaine chaque année, dans le monde. tuer et engendrer des douleurs chroniques et aiguës pour le simple plaisir gustatif, la recherche médicale, ou les loisirs peut-il être juste, bien moralement, ou simplement amoral ? la première étape de notre thèse sera d'achever la traduction française de l'ouvrage philosophique de référence sur les droits des animaux : tom regan, the case for animal rights (1983). nous nous intéresserons ensuite aux faits portants sur la nature physique et psychologique des animaux, et notamment sur leur capacité à souffrir. loin de la science institutionnelle qui conclut, entre autres, au fait <<que les poules préfèrent les cages>> , nous chercherons du côté de l'éthologie, en particulier de l'éthologie phénoménologique (uexküll, buytendijk). fort de ces descriptions factuelles, nous procéderons à la <<terrible comparaison>> , tant au point de vue des concepts que des traitements, entre l'esclavage, la shoah, et l'exploitation animale. il faudra alors répondre à la question du juste traitement des animaux, sur la base de considérations méta-éthiques, éthiques et de philosophie du droit. nous aborderons ensuite le problème de la prédation, qui se pose tant des points de vue utilitariste (singer), déontologique (regan), que de la pitié (rousseau, schopenhauer, f. burgat), et nous interrogerons la possibilité d'un droit d'assistance pour les victimes de la prédation animale. enfin, nous nous pencherons sur les conséquences pratiques de nos conclusions éthiques, et chercherons à statuer sur le bien-fondé ou non des <<actions directes>>.


  • Pas de résumé disponible.