Les prospections au sol dans les milieux boises : une méthode pur aborder la dynamique des paysages. la naissance de la foret de cuise. (1er siècle avant j-c. - xiiie siècle).

par Patrice Thuillier

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Philippe Racinet.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 10-10-2010 .


  • Résumé

    Le patrimoine archéologique et historique du terroir de la forêt de cuise est riche. les fouilles archéologiques ont été nombreuses au xixe et au xxe siècles. on y avait recensé de nombreux sites gallo-romains dont deux vici qui sont installés sur la voie romaine senlis-soissons. la plupart d'entre eux semblent être occupé jusqu'au iii e siècle. toutefois, les fouilles du vicus de la carrière du roi nous montrent que ce site a été occupé jusqu'au début du ve siècle. le premier texte qui mentionne la forêt se trouve dans l'histoire des francs, de grégoire de tours, à propos de la mort de clotaire ier, en 560. tous les textes postérieurs présentent ce terroir comme un espace forestier. l'objet de nos recherches est donc de comprendre quand et comment se fait la mise en place de cette forêt. c'est une démarche d'archéologie extensive qui permet une approche pluridisciplinaire. elle repose essentiellement sur les prospections archéologiques au sol, sur l'étude des textes anciens, et sur des sciences notamment la botanique. les prospections archéologiques en sous-bois nous ont permis de recenser 304 sites archéologiques dont 161 sites gallo-romains. la cartographie des sites antiques montre deux zones, une zone de forte concentration d'habitats gallo-romains au sud-ouest et une zone vierge de site au nord-est. nous en tirons la conclusion suivante : la forêt, tel qu'elle est aujourd'hui, n'existait pas à l'époque gallo-romaine. une large partie de son terroir était habitée et devait être mis en valeur avec des activités agro-pastorales. l'autre partie pouvait, soit être un espace forestier, soit un espace de landes et de bruyères ou les deux à la fois. cet espace était certainement utilisé pour son bois ou comme aire de pacage pour les troupeaux.


  • Pas de résumé disponible.