Les discours parlementaires français et allemands sur la légitimité démocratique de l'Union européenne

par Anja Thomas

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Christian Lequesne et de Wolfgang Wessels.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Notre thèse de doctorat étudie la façon dont est perçue la légitimité démocratique de l'union européenne (ue) dans les parlements en france et en allemagne. le ‘projet constitutionnel' avait soulevé l'espoir d'un renforcement de la dimension ‘fédérale' de l'union et promis d'apporter un fonctionnement plus démocratique de l'ue. une décennie plus tard, le résultat est pour le moins paradoxal. la crise de la légitimité démocratique de l'union européenne semble plus profonde que jamais. pour y remédier le traité de lisbonne essaie notamment de renforcer le rôle des parlements nationaux. afin de mesurer si cette tendance correspond à un changement dans la conception même de la légitimité démocratique de l'ue, nous analysons l'évolution, entre 2001 et 2009, des débats parlementaires en france et en allemagne. etant donné qu'il n'y a ni authentique système partisan européen, ni vraie sphère publique européenne, l'arène politique nationale reste le lieu central pour le débat public sur la légitimité de la ‘polity' de l'ue, c'est-à-dire de l'ensemble de ses institutions et de ses normes constitutionnelles… et dans ce contexte, ce sont les parlements qui constituent le forum public principal (connecté à la sphère publique nationale plus large), au sein duquel les gouvernements doivent formuler des propositions et justifier les décisions prises pendant une révision des traités.


  • Pas de résumé disponible.