L'altérité des grecs et des turcs. Regards croisés à la fin de l'empire byzantin.

par Ali Tirali

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Paolo Odorico et de Nevra Necipoǧlu.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec Boǧaziçi üniversitesi (Istanbul) , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 02-09-2010 .


  • Résumé

    Étude d'histoire socioculturelle et d'anthropologie historique de la notion de "l'Autre" en Asie Mineure, comme l'ont vu les Turcs et les Grecs (entre le 11ème et le 15ème siècle). Seront utilisées à cette fin des œuvres littéraires et des chroniques turques et byzantines, ainsi que des textes juridiques, dans une perspective d'histoire sociale, qui sera supportée par différents matériaux historiques. Les quatre siècles étudiés représentent une époque de coexistence des puissances chrétiennes et musulmanes avant que, à la deuxième moitié du 15ème siècle, tout l'espace byzantin n'entre sous la domination ottomane. Les Turcs et les Grecs ont donc coexisté dans l'espace de l'Asie Mineure à partir du 11ème siècle. Généralement les commentaires sur l'hostilité et le conflit permanent de ces populations ne reflètent pas tous la vérité, car l'espace anatolien était le lieu d'échanges culturels autant que de guerres et de luttes. Cette étude essaie ainsi de comprendre les regards de "l'Autre" des deux populations dans leur articulation et complexité.


  • Pas de résumé disponible.