L'amour et l'érotisme dans la poésie colombienne de la génération « golpe de dados ».

par Alejandra maria Toro murillo

Projet de thèse en Études hispaniques

Sous la direction de Herve Le corre.

Thèses en préparation à Paris 3 depuis le 01-03-2011 .


  • Résumé

    Le projet de thèse que nous allons présenter voudrait élaborer une analyse interprétative et de recherche de sens, afin de trouver les isotopies et les champs fondamentaux de signification des thèmes de l'amour et de l'érotisme en tant qu'éléments récurrents, dans l'oeuvre poétique des écrivains colombiens appartenant au mouvement dénommé generación golpe de dados. cette génération, qui fut aussi appelée postnadaístas ou generación sin nombre, se situe dans la seconde moitié du 20ème siècle. on regroupe dans ce mouvement des poètes qui ne font pas nécessairement partie de la même génération au sens chronologique du terme, mais qui partagent néanmoins une vision désenchantée du monde qu'ils modèlent dans leur poésie. comme le dit james alstrum dans son article “la generación golpe de dados” , on observe, dans l'oeuvre des poètes de ce mouvement, une certaine disposition au désenchantement face aux événements cruciaux dont ils furent témoins ; ils se sont également également interrogé de façon permanente au sjet de l'essence de la poésie et du rôle du poète dans le monde actuel, et ont, en outre, démythifié les institutions culturelles et idéologiques. ainsi, ils ont libéré leur logos afin d'invoquer eros sans pudeur ni craindre la récrimination officielle. dans le cadre de ce travail, notre dessein sera d'étudier les cinq poètes suivants, fondamentaux au sein de ce groupe : giovanny quessep (1939), josé manuel arango (1937- 2002), darío jaramillo agudelo (1947), maría mercedes carranza (1945 - 2003) et juan manuel roca (1946).


  • Pas de résumé disponible.