Nouvelle autobiographie ? - l'autofiction danoise entre 1993 et 2010.

par Laila flink Thullesen

Projet de thèse en Études germaniques

Sous la direction de Sylvain Briens.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 17-11-2010 .


  • Résumé

    C'est serge doubrouvsky qui en a inventé le terme; l'autofiction - un genre qui maintient délibérément une ambiguïté entre la fiction et l'autobiographie. une volonté de l'écrivain de redéfinir les notions de vérité, de sincérité et de réalité dans une mise en scène fictive du moi. bien que la terminologie soit française, ce phénomène littéraire s'est aussi installé dans les pays du nord. cette étude se penche sur l'autofiction dans la littérature danoise contemporaine avec la publication de de maske egnede (les enfants de la dernière chance) de peter hoeg en 1993 comme point de départ. en partant d'une synthèse historique de l'écriture autobiographique danoise (dans les ouvrages de blixen, d'andersen et de bang entre autres), nous examinerons le genre 'autofiction' sous ses différentes définitions dans la recherche française et scandinave avant de confronter ces réflexions théoriques sur le genre aux ouvrages danois publiés entre 1993 et 2010. nous allons analyser et en dégager les spécificités davoises aussi bien sur le plan narratif que thématique ainsi que les liens que l'autofiction danoise entretient avec le genre autobiographique.


  • Pas de résumé disponible.