Les nouvelles formes de discriminations sexistes

par Maria-jésus Tobar classen

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Denis Duclos.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 22-04-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à apporter, d'un point de vue de la théorie psychanalytique, une approche globale de nouvelles formes de discrimination entre les sexes. celles-ci se manifestent sous des formes subtiles et déguisées et co-existent avec de discours sur les droits humains des femmes, l'égalité des chances et l'équité entre les sexes aux niveaux national et international. il est espéré, a travers des éléments de cette théorie, de contribuer à la connaissance dans ce domaine spécifique de la discrimination, et de nourrir la discussion théorique de la politique publique. ceci tenant compte de la réflexion sur la re-configuration de l'identité des femmes et des hommes, dévelant ses tensions, les conséquences, les défis et les possibilités de la création d'un nouveau contrat social entre les sexes, où l'élément de relations de pouvoir entre hommes et femmes est particulièrement tendu. cette thèse s'inscrit dans le cadre de la nécessité de faire visible, á l'heure actuelle, le phénomène de l'inégalité et la discrimination entre les sexes comme un fait historique incontestable que, malgré les progrès réalisés par les femmes, à certains égards, continue sur la base de l'idéologie et les rôles traditionnels et les stéréotypes associés. en ce sens, malgré l'existence d'un discours qui explicite la nécessité d'éliminer toutes les formes de discrimination et de violence contre les femmes, la réalité reste contradictoire car il coexiste avec des d'anciennes et de nouvelles formes de préjugés et de discrimination fondées sur le sexe, qui entravent le mouvement d'expansion et de reconfiguration des rôles et des identités de genre, à travers des formes plus subtiles de contrôle, de dévaluation, d'exclusion et la domination des femmes. nous sommes témoins des différentes réalités et des situations où les préjugés, la discrimination continuent á justifier et soutenir des idéologies et des actes qui violent les droits de l'homme, faisant de la race, l'origine ethnique, l'âge et le sexe des éléments clés de l'exclusion sociale de ceux des petites hiérarchies de pouvoir. cet ainsi que le plein exercice des droits de citoyenneté civile, politique, sociale, culturelle et économique, dans la vision d'un développement humain durable devient un idéal inaccessible. à cette fin, cette thèse vise à comprendre et interpréter la dynamique existant dans la réalité de la discrimination entre les sexes et la violence de genre, qui se manifestent dans la génération et l'organisation de nouvelles formes d'expression plus subtiles et masquées, qui coexistent avec les plus anciennes et violentes formes de discrimination. à cet égard, de nouvelles théories, comme le sexisme ambivalent proposé par glick et fiske (1996) et neosexisme (tougas, 1995), proposent des questions intéressantes à analyser sur le phénomène de nouvelles formes de discrimination. la psychanalyse est une perspective globale de ce phénomène social qui fait des contributions importantes contribuant avec de multiples points de vue sur le problème de la question de l'identité pour les femmes et les hommes. ceci est un processus dynamique de transformation qui doit faire face á des résistances et qui n'est pas résolu tant du point de vue individuel, comme en couple ou la société dans son ensemble. c'est un processus qu'implique des nouvelles négociations autour du pouvoir, la valorisation et la concurrence entre les sexes et qui se développe dans le cadre de la culture et les exigences économiques. il fait un appel aux femmes à quitter leur place au travail et á l'espace public, et mets en place des questions des hommes et des femmes sur des thèmes tels que la surcharge et la rigidité des stéréotypes traditionnels. ceci dans l'entendu de la nécessité de construire les bases théoriques de la recherche et la réflexion globale sur les nouvelles formes de discrimination fondée sur le sexe ; analyse les concepts de l'identité de genre dans la société du xxi siècle, analyse des nouvelles formes et de ancienne stéréotypes , les résistances dans le scénario du monde affectif et du désir, les négociations du pouvoir entre les sexes, les tentatives visant à étendre les rôles traditionnels, les réponses réactives des hommes pour maintenir le statu quo et les réponses de femmes.


  • Pas de résumé disponible.