Communication culturelle et touristique - le patrimoine culturel et naturel comme ressource pour le développement, des exemples français aux cas des pays d'afrique subsaharienne, quels enjeux pour le cameroun ?

par Madeleine Kemayou (Tchangam sitcheu)

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Michèle Gellereau.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    En matière de développement du tourisme, l'inscription d'un site au patrimoine mondial représente une opportunité à la fois pour faire évoluer l'offre dans une logique de décloisonnement, de diversification et de qualification, mais aussi pour enrichir l'image et renforcer l'attractivité du site. l'inscription permet de mieux valoriser le caractère exceptionnel d'un site et de renforcer les argumentaires touristiques, avec un impact médiatique potentiellement plus fort et surtout une attractivité accrue auprès des touristes à l'international. l'approche patrimoniale des politiques touristiques, laquelle privilégie identité et culture, nous semble être le prétexte sous le rapport duquel les pays qualifiés de destination touristique, à l'instar de la france et du sénégal, inscrivent leur dynamique. voilà qui nous oblige à nous interroger quant au sens des signaux et autres symboles émis ici et là à grand renfort de publicité, par ces pays pour communiquer sur leur tourisme. aussi notre recherche tente par une approche sémiologique et pragmatique de faire une analyse des systèmes de mise en valeur des patrimoines culturels et naturels des pays tels la france et le sénégal afin d'éclairer les stratégies de développement du tourisme camerounais selon une optique patrimoniale qui conditionne les logiques institutionnelles et politiques.


  • Pas de résumé disponible.