Sūq-s et funduq-s à Alger, Tlemcen et Constantine vers la fin de la période ottomane.

par Assia Belkhodja (Touarigt)

Projet de thèse en Histoire de l'art


Sous la direction de Jean-Pierre Van Staëvel.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de Ecole doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) depuis le 06-04-2009 .


  • Résumé

    Alger, Tlemcen et Constantine possédaient, vers la fin de la période ottomane, de nombreux sūq-s et funduq-s. Très peu d’études ont été consacrées à ces structures économiques qui ont pour la plupart disparu après la prise d’Alger, au début du XIXe siècle. En se basant principalement sur des sources d’archives aussi bien de la période ottomane que du début de l’époque coloniale française, cette étude propose l’établissement d’un inventaire des établissements commerciaux de ces trois villes. Leur localisation topographique, les spécificités de leur implantation urbaine, les aspects toponymiques et socio-économiques sont également abordés dans le cadre de cette recherche. La confrontation de ces données avec les réalités du terrain a confirmé la disparition des funduq-s d’Alger, mais a révélé l’existence de quelques rares exemples existant encore à Constantine et à Tlemcen. Par ailleurs, des sources inédites datant du début du XIXe siècle et émanant des archives militaires françaises ont permis la reconstitution architecturale de cinq funduq-s algérois et de deux funduq-s constantinois.

  • Titre traduit

    Sūq-s and funduq-s in Algiers, Tlemcen and Constantine towards the end of the Ottoman period.


  • Résumé

    Algiers, Tlemcen and Constantine had, towards the end of the Ottoman period, many sūq-s and funduq-s. Very few studies have been dedicated to these economic structures that have mostly disappeared after the capture of Algiers, in the early nineteenth century. Based primarily on archival sources from the Ottoman period as well as the beginning of the French colonial era, this study proposes the establishment of an inventory of commercial establishments in the three cities. Their topographic location, the specifics of their urban settlement, geographical names and socioeconomic aspects are also covered under this research. The comparison of these data with the realities on the ground confirmed the disappearance of funduq-s of Algiers, but revealed the existence of a few surviving examples in Constantine and Tlemcen. In addition, unpublished sources from the early nineteenth century and from the French military archives have enabled the architectural reconstruction of five funduq-s in Algiers and two funduq-s in Constantine.